Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Journal de Denis Chautard
  • Journal de Denis Chautard
  • : Journal de Denis Chautard, Prêtre de la Mission de France, Retraité de l'Education Nationale, Membre de l'Association d'Entraide aux Migrants de Vernon et Aumônier de la Communauté Chrétienne des Policiers d'Ile de France
  • Contact

Recherche

Articles Récents

9 mars 2014 7 09 /03 /mars /2014 19:06
Evangile du Premier Dimanche de Carême : le 9 mars 2014

Evangile de Matthieu 4,1-11

« Jésus fut alors conduit par l'Esprit au désert pour y être tenté par le diable. Il resta quarante jours et quarante nuits sans manger, après quoi il eut faim. Le tentateur s'approche donc et lui dit : «Si tu es Fils de Dieu, dis à ces pierres qu'elles deviennent des pains. » Mais Jésus lui répond : «Il est écrit que l'homme ne vit pas seulement de pain, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu. » Alors le diable l'emmène à la Ville Sainte et le dépose sur le rempart du Temple. Et il lui dit: « Si tu es Fils de Dieu, jette-toi en bas, car il est écrit : Il a donné pour toi un ordre à ses anges; de leurs mains ils te tiendront, de peur que ton pied ne heurte quelque pierre. » Mais Jésus lui répond : «Il est écrit aussi: Tu ne mettras pas au défi le Seigneur ton Dieu. » Une fois encore le diable l'emmène à une très haute montagne et lui montre toutes les nations du monde, dans toute leur splendeur. Et il lui dit: «Je te donnerai tout cela si tu tombes à mes pieds pour m'adorer. » Mais Jésus Iui dit : « Retire-toi, Satan ; car il est écrit : Tu adoreras le Seigneur ton Dieu, c'est lui seul que tu serviras. » Alors le diable le laisse. Aussitôt des anges s'approchent, et ils le servent. »

Cet Évangile s'appelle habituellement le récit des Tentations. Il serait préférable de l'appeler l'Évangile des victoires de Jésus. En effet, là où, dans le désert, le peuple hébreu avait succombé, Jésus, lui, sort vainqueur. Commencer le Carême par la contemplation d'une victoire est intéressant pour nous car nous avons besoin de cette victoire, besoin de comprendre que, dans la Personne de Jésus, le mal est vaincu, le mal a trouvé son maître, le mal s'est comme brisé. Toute la vie du Christ est une victoire sur le mal, toute sa vie est un non à la mort, au mensonge, à l'idolâtrie, à la haine, au péché.

Toute la vie du Christ est un oui à la vie, à la vérité, à la justice, à la bonté, au pardon. Toute sa vie est une victoire et la croix, dans cette perspective, est la victoire absolue, puisqu'elle est victoire de l'amour et du pardon qui vont jusqu'au bout. Cette victoire nous révèle que La Trinité s'offre à nous par la Parole faite chair pour que nos vies, notre humanité, notre histoire, soient sauvées en Elle, définitivement. Est introduite ainsi, dans notre monde, pour tous les temps, pour aujourd'hui, pour hier et pour demain, la semence de sa victoire. Toutes nos vies étant marquées d'une manière ou d'une autre par une souffrance, un échec, une faute, il nous est bon de regarder cette victoire du Christ, gage de cette victoire définitive. Elle nous est promise ; elle est semence qui travaille le monde à la manière d'un ferment. Venu habiter de sa présence le désert de nos vies, Il est donc là, avec nous, à côté de nous, d'une présence définitive. Il nous rejoint jusque dans les recoins les plus désertiques de nos vies. Que nous reste-t-il à faire? La seule chose, c'est de croire et de nous laisser aimer par lui, s'offrir à son amour, au cœur même des déserts de nos vies : nos pauvretés, nos fragilités, nos blessures, nos souffrances, nos choix tordus, nos cœurs étriqués... Et même notre péché ! Accepter sa présence au cœur même de notre misère, ce n'est pas facile, car notre réaction spontanée c'est de penser que nous serons dignes de Dieu quand nous serons impeccables. Non ! Dieu nous veut tout de suite et il nous prend dans ses bras. Une pauvreté habitée par sa présence est toujours une pauvreté mais cela devient un lieu de rencontre avec l'Amour qui est Dieu, un lieu d'ouverture à la Grâce, une brèche où Dieu peut enfin laisser couler sa vie. Voilà notre lieu de conversion, une attitude qui va permettre à Dieu d'agir et de faire du neuf dans nos vies. Pour cela, il nous confie trois paroles : «L'homme vivra de la Parole de Dieu»: un appel à écouter l'Evangile « Tu ne mettras pas à l'épreuve, le Seigneur ton Dieu»: un appel à la confiance en Dieu. « Tu adoreras le Seigneur ton Dieu et c'est à lui seul que tu rendras un culte» : un appel à nous libérer des idoles qui pourrissent notre vie. Ces trois paroles sont le secret de la victoire du Christ pendant ces 40 jours au désert et durant toute sa vie. Ce sont les paroles de notre victoire et de notre bonheur.

Sœur Michèle JEUNET, Religieuse du Cénacle.

Témoignage Chrétien N° 3577 du 06 MARS 2014 page 4

Partager cet article

Repost 0
Published by Denis CHAUTARD - dans foi
commenter cet article

commentaires