Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Journal de Denis Chautard
  • Journal de Denis Chautard
  • : Journal de Denis Chautard, Prêtre de la Mission de France, Retraité de l'Education Nationale, Membre de l'Association d'Entraide aux Migrants de Vernon et Aumônier de la Communauté Chrétienne des Policiers d'Ile de France
  • Contact

Recherche

Articles Récents

24 mars 2014 1 24 /03 /mars /2014 22:34
Mardi 25 mars, fête de l’Annonciation

Sortir de ce qui nous enferme pour laisser jaillir la vie

Que se passe-t-il au moment de l'Annonciation ? Un ange vient indiquer à une jeune femme la survenue d'événements pour le moins déroutants. Marie va devenir enceinte sans que son fiancé n'y soit pour quelque chose, situation embarrassante s'il en est. Or l'ange de l'Annonciation, comme celui qui visitera Joseph plus tard, indiquent une clé de lecture toute différente aux deux fiancés. Dans cette grossesse apparemment malvenue on peut discerner les traces d'un agir divin tout à fait extraordinaire. La surprise de la grossesse de Marie peut donc être lue de deux manières :

On peut y voir un événement dont on va rechercher, le pourquoi, le comment. Cette causalité problématique (qui est le père ?) va conditionner le déroulement de l'histoire (Joseph veut répudier Marie). Autrement dit, l'histoire de Marie et de Joseph ne peut plus continuer parce que les conditions que l'on considère comme nécessaires pour commencer une vie de couple ont été perturbées et ne sont plus présentes. Cela renvoie d'une manière générale à toutes ces fois où nous considérons que les conditions de nos vies telles que nous les interprétons nous enferment, nous lient et nous empêchent d'avancer dans la vie.

Mais l'ange s'attarde peu sur la cause de la grossesse, il parle principalement au futur indiquant ce que sera cet enfant. Il pousse le regard de Joseph et Marie vers l'avant, vers ce qui va arriver à partir de là. Il ne s'agit plus alors de se demander si les conditions sont suffisamment bonnes pour que nous acceptions d'avancer dans l'histoire, il s'agit, étant pris dans le dynamisme de cette histoire, de savoir ce que nous allons pouvoir en faire avec Dieu.(…)

Thierry Collaud, médecin et théologien

Lien à la Source

Partager cet article

Repost 0
Published by Denis CHAUTARD - dans foi
commenter cet article

commentaires

claudine onfray 25/03/2014 06:57

oui cela conduit très loin dans notre jugement sur les circonstances d'une conception
une grossesse viable est en cours .........un enfant va naître .....
ce sont les parents qui disent oui dans le cœur à cet imprévu
les deux oui sont nécessaires à cet enfant surtout en ces temps anciens
que serait- il devenu cet enfant si joseph avait dit non à une époque où la femme était bien démunie en droits ? une gynéco