Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Journal de Denis Chautard
  • Journal de Denis Chautard
  • : Journal de Denis Chautard, Prêtre de la Mission de France, Retraité de l'Education Nationale, Membre de l'Association d'Entraide aux Migrants de Vernon et Aumônier de la Communauté Chrétienne des Policiers d'Ile de France
  • Contact

Recherche

Articles Récents

14 avril 2014 1 14 /04 /avril /2014 08:59
Appel des évêques espagnols à l’Europe : non aux barrières et à la xénophobie

En vue des prochaines élections au Parlement Européen, la Commission des Migrants de la Conférence Épiscopale espagnole a invité, dans une note, les délégués diocésains et ceux qui opèrent dans le cadre de la mobilité humaine à soutenir les propositions en vue de développer la politique migratoire, pour combattre toute volonté d’abandonner les migrants à la culture du rejet. Les évêques affirment que « dans certains pays européens, l’opinion publique est en train de glisser dangereusement vers des positions xénophobes et une injuste méfiance envers les immigrés ».

Pour cela, les évêques exhortent à ne pas oublier les causes et les effets des problèmes de la migration et à les regarder dans une dimension globale, spécialement lorsqu’elle se présente dans le cadre de la terrible réalité du trafic d’êtres humains, de mineurs et de réfugiés. « Cela serait vraiment triste- affirment encore les évêques- que les tragédies des immigrés soient utilisées pour des fins politiques et de parti plutôt que pour interpeller l’engagement de tous pour unir les forces et chercher des solutions ».

Ceuta et Melilla, un drame sans fin

Les prélats condamnent également avec fermeté « la douloureuse affaire » qui a provoqué la mort de nombreux immigrés à Ceuta et Melilla, enclaves espagnoles en Afrique et- même en reconnaissant le droit des États de réguler les flux migratoires- ils demandent des mesures « justes et efficaces ». « Il est nécessaire d’avoir une synergie dans la coopération internationale qui porte à affronter les déséquilibres socioéconomiques et la globalisation sans règles qui sont à la base du phénomène migratoire » affirme la note.

La commission épiscopale rappelle, en outre, que l’Europe ne peut pas continuer à être reconnue pour ses valeurs et le respect des droits humains si elle continue à traiter le phénomène migratoire par des politiques fondées sur « des barrières et des bavardages ». Dans la note, la Commission épiscopale des Migrants invite les délégués diocésains à opérer dans toutes les dimensions de la mobilité humaine, de façon à ce que de l’accueil, nous passions à la communion comme proposé dans le Plan Pastoral 2014-2017. « L’intégration et la communion- concluent les évêques- sont les pilastres à la base de tant de généreux services que l’Église offre aux immigrés ».

Lien à la Source

Partager cet article

Repost 0
Published by Denis CHAUTARD - dans migrants
commenter cet article

commentaires

onfray 14/04/2014 14:05

oui et leur miséricorde envers les femmes et les couples ........???moins facile cela !!.........;
on ne leur demande pas d'être pour l'IVG mais de laisser le choix à une femme de ne pas choisir de mettre sa vie en péril et souvent celles des enfants nés ........
MAIS je suis persuadée que la femme restera la dernière exclue de l'Eglise .............même si elle est omniprésente :
lisez le Déni .........;;c'est posé ...........avec comme sous titre:
ils sont au pouvoir , elles sont au service !!!