Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Journal de Denis Chautard
  • Journal de Denis Chautard
  • : Journal de Denis Chautard, Prêtre de la Mission de France, Retraité de l'Education Nationale, Membre de l'Association d'Entraide aux Migrants de Vernon et Aumônier de la Communauté Chrétienne des Policiers d'Ile de France
  • Contact

Recherche

Articles Récents

15 juin 2014 7 15 /06 /juin /2014 19:28
Message des Evêques du Brésil , à propos de la « Coupe du monde du football » (Mai 2014)

Le sport est important ; c’est un « droit de l’Homme » ! Il est nécessaire pour une vie saine et aucun peuple ne peut négliger ce Droit. Entre tous les sports, les brésiliens sont spécialement passionnés par le football. On comprend alors leur joie et leur attente de cette « Coupe du monde » qui, pour la seconde fois, va avoir lieu au Brésil.

Fidèle à sa mission évangélisatrice, l’Eglise du Brésil, solidaire, accompagne de tout son coeur ce grand événement qui réunira divers Pays du monde. Ce sera l’occasion d’une fraternisation universelle, avec, comme le dit le Pape François, « cette joie que le sport procure à l’esprit humain, avec aussi ces valeurs plus profondes que le sport est capable d’alimenter ».

Nous, les brésiliens, nous sommes connus pour notre hospitalité et notre joie. Nous saurons accueillir tous ceux qui, de tous les coins du monde, vont venir dans notre Pays pour la Coupe. Nos visiteurs pourront connaitre la richesse culturelle de notre terre, notre peuple, son art, sa religiosité, son patrimoine historique et l’extraordinaire diversité de son milieu ambiant.

La Coupe va offrir à notre société l’occasion de réfléchir sur les relations de culture et de paix entre tous les Peuples, occasion aussi de réfléchir sur les aspects sociaux et économiques qui influencent le sport qui est « harmonie », quand « l’argent et le succès ne prennent pas le dessus ! », comme nous avertit le pape François.

Nous regrettons que, dans la préparation de la Coupe, ce dernier aspect ait déjà pris le dessus, provoquant mouvements populaires qui, avec juste raison, revendiquent la souveraineté du Pays, le respect du droit des plus faibles, la mise en œuvre de politiques publiques pour éliminer la misère, supprimer la violence et garantir une vie digne pour tous. Nous sommes solidaires de tous ceux et celles qui, à cause de la Coupe, ont été blessés dans leur dignité et marqués par la douleur en perdant un être cher....

, Nous ne pouvons accepter que, à cause de la Coupe, des familles et des communautés entières aient été déplacées pour permettre la construction de stades et autres grandes oeuvres, sans respect du droit au logement. De la même façon, nous ne pouvons pas admettre que la réalisation de la Coupe augmente les inégalités sociales dans les villes, provoque dégradation du milieu ambiant et justifie la mise en oeuvre d’une situation d’exception , par décrets, « mesures provisoires » et autres décisions d’exceptions !..

Le succès de la Coupe du monde ne se mesure pas à l’argent qu’elle va injecter dans l’économie locale ou par les profits qu’elle va donner à ses organisateurs. Le succès sera dans la garantie de la sécurité de tous, sans user de violence, dans le respect du droit à de pacifiques mouvements de rue, dans le respect des Organisations qui empêchent le travail esclave, le trafic humain et l’exploration sexuelle, surtout quand il s’agit de personnes socialement vulnérables ; le respect des Organisations engagées dans le combat efficace contre l’injustice, le racisme et la violence.

La société brésilienne est invitée à adhérer au projet « Coupe de la Paix » et à la Campagne « Joue en faveur de la vie – Dénonce le trafic humain » . Le but de cette Campagne est de faire que la « Coupe du Monde » soit, dans notre Pays, un temps fort pour que grandisse la conscience citoyenne de notre peuple. Par ces initiatives, l’Eglise se fait présente dans la vie politique et sociale du pays, accomplissant ainsi sa mission d’évangélisation. Nous demandons, en même temps, aux diocèses et villes qui vont accueillir les jeux de la Coupe, de donner une attention religieuse spéciale aux diocésains et aux visiteurs.

...

Le jeu va commencer ! .. le Brésil devient, en ce moment, un immense terrain de jeu, sans tribunes ni gradins ! Nous sommes tous appelés à former une seule équipe, dans laquelle nous sommes tous « acteurs » pour vivre le « jeu de la Vie » qui n’admet pas de spectateurs. !

Marchant ensemble dans la même direction, nous marquerons le « but » de la Victoire. Nous gagnerons la plus grande victoire que Dieu nous confie : celle de la Vie ! Elle est la « couronne immortelle » (1Cor 9,25), celle que nous désirons tous et que nous voudrions gagner à la fin de notre vie ! Celle qui fera de nous tous, des vainqueurs !

Que la Patronne du Brésil, « Nossa Senhora Aparecida », nous bénisse et nous protège en ce temps de fraternité et de rencontre entre les peuples.

La Conférence des Evêques du Brésil

Mai 2014

Partager cet article

Repost 0
Published by Denis CHAUTARD - dans sport
commenter cet article

commentaires