Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Journal de Denis Chautard
  • Journal de Denis Chautard
  • : Journal de Denis Chautard, Prêtre de la Mission de France, Retraité de l'Education Nationale, Membre de l'Association d'Entraide aux Migrants de Vernon et Aumônier de la Communauté Chrétienne des Policiers d'Ile de France
  • Contact

Recherche

Articles Récents

31 juillet 2014 4 31 /07 /juillet /2014 10:44
31 juillet 1944, il y a 70 ans, disparition de Saint Exupéry

L'aviateur et écrivain Antoine de Saint-Exupéry, 44 ans, disparaît au cours d'une mission de reconnaissance sur le sud de la France le lundi 31 juillet 1944.

Les conditions de sa disparition sont restées longtemps obscures : attaque d'un chasseur allemand, panne de moteur, suicide...

Saint-Exupéry laisse derrière lui de nombreux ouvrages qui cherchent à définir le sens de l'action et des valeurs humanistes, dont l'émouvant « Petit Prince » publié en 1943.


Biographie de « Saint-Ex »

Antoine de Saint-Exupéry est né à Lyon le 29 juin 1900. Dès son plus jeune âge il est fasciné par les avions : il avait 9 ans quand Blériot fit la première traversée de la Manche ; il en avait 12 quand il prit son baptême de l’air.

Ses résultats scolaires son médiocres, pourtant le jeune Antoine se consacre à l'écriture et remporte le prix de narration de son lycée.

Il obtient son baccalauréat en 1917, mais échoue au concours de l'Ecole navale.

En avril 1921, il est affecté pour son service militaire en tant que mécanicien au 2e régiment d’aviation de Strasbourg. En juin, il prend des cours de pilotage à ses frais.

En janvier 1922, il est à Istres comme élève officier de réserve. Il est reçu pilote militaire et promu caporal.

Début août 1922, il est affecté au 37e régiment d’aviation à Casablanca, où il obtient son brevet civil. En octobre, sous-lieutenant de réserve, il choisit son affectation au 34e régiment d’aviation, au Bourget.

Au printemps 1923, il a son premier accident d’avion au Bourget : fracture du crâne ; il est démobilisé.

Antoine de Saint-Exupéry ne se remet à voler qu'en 1926 pour effectuer le transport du courrier entre Toulouse et Dakar. C'est à ce moment qu'il publie son premier livre, « L'Aviateur ». Il écrira ensuite « Courrier sud », « Vol de nuit » et surtout « Terre des hommes ». Ces ouvrages qui relatent la vie de Saint-Exupéry, ses vols et ses rencontres avec les hommes.

En 1939, il est mobilisé dans l'armée de l'air et est affecté dans une escadrille de reconnaissance aérienne. À l'armistice, il quitte la France pour New York avec pour objectif de faire entrer les Américains dans la guerre et devient l'une des voix de la Résistance.

À New York, il écrit « Le Petit Prince » (publié avec ses propres aquarelles en 1943 aux États-Unis et en 1945 en France).

Au printemps 1944, il rejoint enfin, en Sardaigne puis en Corse, une unité chargée de reconnaissances photographiques en vue du débarquement en Provence.


31 juillet 1944, son dernier vol

Le 31 juillet 1944, Saint-Exupéry décolle de l'aéroport de Poretta, près de Bastia, aux commandes de son « F-5B -1-LO », version photo du bimoteur P-38 Lightning, pour une mission de reconnaissance photo en vue du prochain débarquement en Provence.

Cap sur la vallée du Rhône, puis Annecy et Grenoble, retour par la route Napoléon.

Il est seul à bord, il emporte du carburant pour six heures de vol.

Ce Lightning de reconnaissance est une version désarmée : sa grande vitesse à haute altitude (11000 m) le met à l’abri d’une interception et il est bardé de caméras et d’appareils photos sous différents angles.


Disparition mystérieuse

Peu après son décollage vers 8h30 ce 31 juillet, les radars de l’île signalent qu’il a franchi la côte de Provence. Cet écho radar sera son dernier signe de vie. Il devait rentrer vers 12h15, voire 12h30. A 14h30, le Commandant Saint-Exupéry n'est pas rentré. n’est pas rentré. A 16h00 il est déclaré disparu en mission.

La nouvelle est rendue publique par la radio d’Alger. Elle est bientôt connue du monde entier.


Il est alors impossible d'effectuer des recherches sur le terrain en temps de guerre, Saint-Ex est officiellement porté disparu. Sa mémoire est célébrée solennellement à Strasbourg le 31 juillet 1945 et en 1948, il est reconnu « Mort pour la France ».

Mais personne ne sait vraiment où est tombé l’aviateur.


Lien du jour : http://www.antoinedesaintexupery.com/

Partager cet article

Repost 0
Published by Denis CHAUTARD - dans ephéméride
commenter cet article

commentaires

société londres 31/07/2014 16:36

composition de holding offshore dans tous les paradis fiscaux, et un compte bancaire offshore anonymement et tous les services aux entreprises offshore élémentaires.

claudine onfray 31/07/2014 16:28

il restera de lui le rêve du Petit Prince pour tous les enfants et tous les adultes du monde

societe angleterre 31/07/2014 15:56

constitution de société offshore partout dans le monde, et un compte bancaire offshore secrètement et tous les services aux sociétés offshore concevables.