Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Journal de Denis Chautard
  • Journal de Denis Chautard
  • : Journal de Denis Chautard, Prêtre de la Mission de France, Retraité de l'Education Nationale, Secrétaire de l'Association d'Entraide aux Migrants de Vernon et Aumônier Catholique des personnels de la Préfecture de Police de Paris
  • Contact

Recherche

Articles Récents

11 août 2014 1 11 /08 /août /2014 19:50
Vendredi 15 août 2014, Fête de l’Assomption de Marie, par Frère Aloïs de Taizé

« Nous célébrons aujourd’hui une belle fête. Déjà hier soir, pendant l’eucharistie, nous avons remercié Dieu pour Marie, la mère de Jésus. Elle est la première à avoir dit oui à la venue du Christ.

Marie nous aide à comprendre l’humilité de Dieu. Que Dieu ait choisi une jeune fille de Nazareth pour devenir la mère de Jésus, c’est merveilleux ! Et dans cette jeune fille, quel dynamisme, quelle confiance ! Elle a cru que pour Dieu rien n’était impossible. Pourtant personne dans son entourage ne s’est rendu compte que quelque chose d’inouï se passait.

Ici dans l’église, près de l’icône de la Vierge brille une lampe. Des jeunes de Palestine, le pays où Jésus est né, nous l’ont apportée il y a bien des années. Cette petite flamme soutient notre prière pour la paix au Moyen Orient, et ce soir spécialement pour le peuple d’Égypte où ces derniers jours des violences ont repris.

Oui, la grandeur de Dieu s’est montrée quand il s’est fait tout petit pour venir parmi nous. Dieu ne s’est pas imposé, il a attendu le oui libre de Marie. La suite de l’histoire a été parfois douloureuse pour elle. Mais elle a fait confiance, même quand l’incompréhensible souffrance de la croix a semblé contredire définitivement son espoir.

Frère Roger disait de Marie : elle a accueilli son fils, elle l’a porté en elle, puis elle ne l’a pas gardé pour elle, mais elle l’a donné au monde. Frère Roger y voyait une image de ce que nous devons vivre comme communauté par rapport aux jeunes qui viennent sur la colline.

Nous voulons vous accueillir, vous accompagner un moment, puis non pas vous garder fixés sur Taizé, mais vous suggérer de repartir dans le monde, là où vous vivez. Dieu est avec vous, il vous attend à la maison, dans votre vie quotidienne.

Cela suppose que vous cherchiez un appui dans votre communauté locale, et nous voudrions vous y encourager. Que dans vos groupes d’amis vous vous portiez mutuellement ! Que vous échangiez sur vos joies et vos difficultés, que vous vous aidiez mutuellement à vivre la confiance en Dieu ! »

Frère Aloïs de Taizé

Jeudi 15 août 2013

Lien à la Source

Partager cet article

Repost0

commentaires