Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Journal de Denis Chautard
  • Journal de Denis Chautard
  • : Journal de Denis Chautard, Prêtre de la Mission de France, Retraité de l'Education Nationale, Membre de l'Association d'Entraide aux Migrants de Vernon et Aumônier de la Communauté Chrétienne des Policiers d'Ile de France
  • Contact

Recherche

Articles Récents

13 avril 2015 1 13 /04 /avril /2015 13:01
Exposition Franz Stock du 4 au 7 mai 2015 à Paris

Exposition et Conférence

Franz Stock et la voie vers l’Europe

Mairie du 16ème arrondissement de Paris

71 Avenue Henri Martin, 75116 Paris

4-7 mai 2015

Dans le cadre des commémorations liées au 8 Mai 1945 et dans la perspective du 70ème anniversaire de l’ouverture du Séminaire des barbelés, une exposition intitulée Franz Stock et la voie vers l’Europe se tiendra du 4 au 7 Mai 2015 dans les salons de la Mairie du XVIème arrondissement de Paris Celle-ci est organisée par l’association des Amis de Franz Stock et placée sous le haut patronage de SE Mme Suzanne Wasum-Rainer, Ambassadeur d’Allemagne à Paris.

L’exposition sera ouverte du Lundi 4 Mai à 13 h 00 au Vendredi 7 Mai à 19H30.

- Inauguration lundi 4 Mai 2015 à 19H00

- Conférence « Franz Stock et la voie vers l’Europe » le Mardi 5 Mai à 19h00 par Stéphane Chmelewsky, Président des amis de Franz Stock.

- Nocturne le 5 Mai jusqu’à 21h00.

Aumônier de la paroisse allemande de Paris dès 1934, puis des prisons de Paris pendant l’Occupation, Franz Stock a partagé la détresse des otages et résistants français conduits au Mont Valérien pour y être exécutés, ainsi que celle de leurs proches. Prisonnier volontaire à la Libération, ce prêtre allemand fut à la fin de l’année 1945 nommé par les autorités françaises supérieur d’un séminaire « derrière les barbelés » au Coudray près de Chartres, où furent formés plus de 900 prisonniers de guerre qui retournèrent en Allemagne en 1947 en tant que prêtres ou théologiens. Attaché à sa patrie allemande et aimant la France passionnément, il réconcilia avant l’heure Français et Allemands entre eux et avec eux-mêmes. Le XVIème arrondissement de Paris compte une Place de l’Abbé-Franz Stock depuis 1994 et aussi rue Spontini la Mission Catholique de langue allemande fondée aux alentours de 1837, que l’Abbé Franz Stock dirigea de 1934 à 1944 alors rue Lhomond, près du Panthéon. C’est enfin dans le XVIème arrondissement que se situe la nonciature apostolique où exerça Mgr Roncalli, le futur Jean XXIII, l’un des plus ardents soutiens de Franz Stock à partir de 1944.

Le parcours de Franz Stock (Neheim 1904 – Paris 1948),

à la fois profondément riche de ses racines, et profondément libre dans les choix qu’il a successivement posés avec courage, et parfois avec intrépidité, peut se résumer dans trois faits, indissociables des uns des autres.

- adolescent issu d’une famille modeste dans la Rhénanie Nord-Westphalie, il se sent à la fois assez patriote et assez imprégné de ce qu'il appellera plus tard "la fraternité universelle" pour tenter, sans visa ni passeport, de rejoindre Genève afin de soutenir la candidature de l'Allemagne à la Société des nations.

- ayant contracté l'amour de la France et senti battre son cœur à l'unisson des amis français rencontrés au Rassemblement La Paix par la Jeunesse à Bierville, en 1926, à l’initiative de Marc Sangnier, les circonstances vont l'amener, à partir de 1940, à exercer l’unique liaison possible entre les résistants ou otages français de toutes convictions, de toutes religions, et leurs familles, et à accompagner avec compassion plus d'un millier d'entre eux au poteau d'exécution, rapportant à leurs proches, en cachette de leurs bourreaux, leurs dernières volontés, leurs objets personnels, et les indications propres à identifier leurs tombes.

- prisonnier volontaire des Alliés, pour partager le sort de ses compatriotes à la Libération, c’est à lui que les autorités françaises s’adresseront pour rassembler les prisonniers allemands volontaires afin de commencer ou poursuivre des études de théologie et se préparer au sacerdoce.

Ainsi, 900 d’entre eux repartiront en Allemagne en 1947 ayant reçu de la part de Stock d’exigeantes et pressantes consignes de réconciliation et de fraternité les plus évidemment européennes. 650 seront ordonnés prêtres. Ils seront parmi les premiers artisans de la réconciliation. Ce lieu de mémoire, situé à Chartres, est appelé le « Séminaire des barbelés ».

Dans ces locaux restaurés, les Amis de Franz Stock ont créé « le Centre Européen de Rencontre Franz Stock » dont le but est de rappeler son témoignage et d’organiser concerts, conférences, expositions pour jeunes et adultes afin de développer l’esprit européen et les faire participer à la construction de l’Union européenne.

Partager cet article

Repost 0
Published by Denis CHAUTARD - dans Paix
commenter cet article

commentaires