Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Journal de Denis Chautard
  • Journal de Denis Chautard
  • : Journal de Denis Chautard, Prêtre de la Mission de France, Retraité de l'Education Nationale, Membre de l'Association d'Entraide aux Migrants de Vernon et Aumônier de la Communauté Chrétienne des Policiers d'Ile de France
  • Contact

Recherche

Articles Récents

18 juin 2015 4 18 /06 /juin /2015 07:35
Un rapport de l’épiscopat français accepte la "désobéissance civile" pour défendre les sans-papiers.

Il y a 75 ans, le 18 juin 1940, le Général De Gaulle appelait à la résistance et à la désobéissance civile contre l’occupant nazi et contre les autorités de Vichy.

Il y a 11 ans, le 18 juin 2004, l’Eglise de France appelait à la « désobéissance civile » lorsque la loi bafoue « la dignité des étrangers » !

L’Eglise catholique a accepté le recours à la "désobéissance civile" lorsque la loi bafoue la dignité des étrangers sans-papiers, dans un document de l’épiscopat sur l’accueil des étrangers en France publié cette semaine.

Ce document du comité épiscopal des migrations et des gens du voyage, intitulé "quand l’étranger frappe à nos portes" et rédigé sous l’autorité d’un évêque, Mgr Jean-Luc Brunin, réaffirme l’engagement de l’Eglise catholique auprès des migrants.

Il donne aux fidèles des repères pour comprendre le phénomène de l’immigration dans sa globalité et l’attitude à adopter lorsque "l’Eglise devient lieu recours" pour des étrangers sans-papiers ou demandeurs d’asile.

S’il "n’appartient pas à l’Eglise d’édicter le droit ni de se substituer aux pouvoirs publics", en revanche son rôle est "de veiller, en fidélité au Christ, à ce que les critères retenus soient respectueux de la dignité due à toute personne", souligne le document.

Il estime que le citoyen "peut refuser d’obéir aux autorités civiles" lorsque "en conscience" il juge "que le droit d’accueil politique ne permet pas le respect de l’étranger en danger et est donc contraint aux exigences de la morale et de l’Evangile". Ce texte, qui engage l’Eglise de France, critique sévèrement les législations française et européenne relatives à l’accueil des immigrés, des lois qui "multiplient les restrictions, les contrôles et les exigences" et qui témoignent d’une "fermeture".

"Une société qui n’est pas capable de vivre l’accueil n’a pas d’avenir" et "une législation qui n’est pas à la hauteur des problèmes est une législation mauvaise", a souligné Mgr Brunin, nouvel évêque d’Ajaccio, lors d’une rencontre avec la presse. La désobéissance civile, ou "refus d’obéissance aux autorités civiles", est de fait déjà pratiquée par de nombreux chrétiens engagés avec d’autres aux côtés des sans-papiers, auxquels ils fournissent les conditions de leur maintien en France.

Paris le 18 juin 2004

Lien à la Source

Partager cet article

Repost 0
Published by Denis CHAUTARD - dans Désobéissance
commenter cet article

commentaires

francoisjean 19/06/2015 11:30

"La loi, c'est l'avènement du sens de la responsabilité, c'est-à-dire la vraie prise en compte de l'autre" dit Serge Baqué, dans son article :"Honte, Culpabilité et Responsabilité". "...Une législation qui n’est pas à la hauteur des problèmes est une législation mauvaise...", a souligné Mgr Brunin; Ce qui signifie que les législateurs ne sont pas à la hauteur des problèmes. C'est probablement la cause de la désaffection actuelle de la politique par beaucoup de nos concitoyens. La désobéissance civique, pratiquement toujours vécue dans "le sens qui nous arrange" ne peut qu'aggraver les choses et est un coup de plus portée contre la démocratie, le moins mauvais des systèmes politiques, selon Winston Churchill. Si nous avons quelque chose à dire, c'est avant la loi et non après.

Denis CHAUTARD 21/06/2015 07:44

Hitler et Pétain sont arrivés au pouvoir par le "jeu" de la démocratie ! La démocratie est-elle la garantie absolue contre les injustices et les abus de pouvoir ? Bien cordialement