Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Journal de Denis Chautard
  • Journal de Denis Chautard
  • : Journal de Denis Chautard, Prêtre de la Mission de France, Retraité de l'Education Nationale, Membre de l'Association d'Entraide aux Migrants de Vernon et Aumônier de la Communauté Chrétienne des Policiers d'Ile de France
  • Contact

Recherche

Articles Récents

2 février 2016 2 02 /02 /février /2016 22:10
2 février, fête de la « présentation de Jésus au Temple »

La CHANDELEUR. C’est le nom populaire de la Fête de la Lumière : Jésus fut présenté au Temple de Jérusalem par Marie et Joseph quarante jours après sa naissance, en conformité à la Loi de Moïse. Marie sa mère se soumit au rite de purification prescrit pour les mères venant d'accoucher.

Syméon, poussé par l'Esprit et devenant prophète, vint à la rencontre de l'enfant Jésus, le prit dans ses bras, le proclamant « Lumière pour éclairer les nations et gloire de ton peuple Israël »

Anne, veuve prophétesse, reconnut en lui le libérateur de Jérusalem. En même temps, dans la prédiction de Syméon à Marie, sur le bonheur de la naissance de Jésus le sauveur, se projette déjà l'ombre de la Croix : « Ton enfant sera un signe en butte à la contradiction. Toi-même, un glaive transpercera ton âme : ainsi seront dévoilées les pensées intimes de bien des cœurs ». (Luc 2. 22-38).

La fête de la Présentation de Jésus au Temple célèbre d'abord sa mission de sauveur universel. Homme-Dieu, il se manifestera comme le nouveau Temple, unique et définitif.

Cette fête est aussi louange de Marie sa mère, Fille de Sion, qui gardera mémoire de cet évènement dans son coeur. Pour symboliser cette rencontre en Jésus de l'humanité et de la Divinité, dès sa petite enfance, on fait la procession des lumières. D'où ce nom de Chandeleur.

Et la tradition des crêpes ? Cette coutume provient du V ème s. Nombreux étaient déjà les pélerins à Rome, même en plein hiver. Souvent très pauvres, ils y arrivaient affamés. Une année où l'hiver fut très dur, le Pape Gélase ordonna de ramasser dans Rome toute la farine et les oeufs disponibles pour réconforter les pélerins. Alors, que la confection des crêpes soit un geste d'amitié et de partage : « Qu'en nos mains soient des lampes allumées pour reproduire visiblement la foi de Syméon portant la Lumière en ses bras. Soyons brûlants d'amour, lumière en nos coeurs et par nos œuvres » (Guerric d'Igny).

Rédacteur: Frère Bernard Pineau, Dominicain

Lien à la Source

Partager cet article

Repost 0
Published by Denis CHAUTARD - dans Saint du jour
commenter cet article

commentaires