Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Journal de Denis Chautard
  • Journal de Denis Chautard
  • : Journal de Denis Chautard, Prêtre de la Mission de France, Retraité de l'Education Nationale, Membre de l'Association d'Entraide aux Migrants de Vernon et Aumônier de la Communauté Chrétienne des Policiers d'Ile de France
  • Contact

Recherche

Articles Récents

23 février 2016 2 23 /02 /février /2016 11:49
La paix trop méconnue de l’univers médiatique : Un colloque pour réfléchir et échanger

Moins terrifiantes que les deux tragédies qui ont ensanglanté le XXème siècle, les nombreuses guerres d’aujourd’hui aux quatre coins de la planète n’en font pas moins des dizaines de milliers de morts, de blessés, de réfugiés. Et alimentent chez ceux qui en souffrent ce que Jean Ziegler, fidèle défenseur des droits de l’homme, appelle dans l’un de ses livres « la haine de l’Occident ».

Autant de victimes innocentes, dans un monde où, désormais, tout se sait, se voit, se dit, devrait nous conduire à nous intéresser prioritairement à la paix. D’autant plus, on le perçoit bien, que l’inquiétude grandit un peu partout, allant jusqu’à intégrer non plus seulement l’idée mais le pressentiment d’un choc des civilisations.

Or, que se passe-t-il ? Des principaux conflits, bien sûr, nos écrans demeurent friands. Encore faut-il un nombre conséquent de victimes, un risque réel pour nos intérêts nationaux et une durée raisonnable qui ne casse pas l’audience. Veilleur intraitable, le roi Audimat est en effet le maître du jeu. On comprend dès lors que des explications un peu fournies sur les raisons d’un conflit, ses évolutions, ses chances de solutions ou ses risques d’aggravation soient au régime sec. Les cartes détaillées des pays concernés, encore plus. Quant à la signification un peu précise des mots « talibans », « chiites et sunnites », « minorités en tous genres », et bien d’autres, non, décidément, on n’a pas le temps s’y attarder.

En n’allant pas suffisamment à la racine de tout ce qui aujourd’hui menace la paix, l’univers médiatique en arrive à desservir la construction de la paix elle-même, indispensable à l’équilibre et à la sécurité du monde multipolaire dans lequel nous sommes entrés. Il est vrai que le temps de la paix et celui de l’audiovisuel et des réseaux sociaux ne marchent pas du même pas. Le premier vise le long terme et se nourrit de patience et de complexité tandis que le second vise l’instant et se nourrit de l’impatience du scoop et de simplifications souvent abusives. Le premier s’efforce à la lente mise en œuvre et à la difficile recherche d’un accord équitable tandis que le second « travaille au profit d’un espace public voué à la distraction et où tout se vaut » ainsi que l’écrivait déjà, en 2003, l’universitaire américain Neil Postman[1].

Face à la dictature de l’immédiat dans laquelle nous vivons et à la « globalisation de l’indifférence » que dénonce le pape François, le moment n’est-il pas venu de mieux accorder ces deux temps ? Et de faire en sorte que le souci de la paix soit mieux partagé ? Pour l’avenir même de nos enfants.

C’est très exactement le sens du colloque organisé le samedi 5 mars à Paris par « Pax Christi et Chrétiens de la Méditerranée » en partenariat avec nos amis de « La Croix ».

Venez nombreux nous y rejoindre.

Jean-Claude Petit

Président de Chrétiens de la Méditerranée

Le Réseau citoyen des acteurs de paix

Lien à la Source

Partager cet article

Repost 0
Published by Denis CHAUTARD - dans Paix
commenter cet article

commentaires