Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Journal de Denis Chautard
  • Journal de Denis Chautard
  • : Journal de Denis Chautard, Prêtre de la Mission de France, Retraité de l'Education Nationale, Membre de l'Association d'Entraide aux Migrants de Vernon et Aumônier de la Communauté Chrétienne des Policiers d'Ile de France
  • Contact

Recherche

Articles Récents

7 juin 2016 2 07 /06 /juin /2016 18:17
Olivier Lemesle prêtre du Prado et curé des Andelys sauvagement agressé samedi matin

Mgr Nourrichard, évèque d’Evreux

Agression. Un des deux prêtres des Andelys a été tabassé samedi matin. Les raisons de ce déferlement de violence restent mystérieuses.

Le père Olivier Lemesle a été sauvagement agressé dans la nuit de vendredi à samedi aux Andelys. Il souffre d’un traumatisme crânien, d’un pneumothorax et de plusieurs côtes cassées.

« Les faits se sont produits vers 5 h, raconte Mgr Nourrichard, évêque d’Évreux. Deux individus ont cassé la vitre de l’oratoire, qui se trouve au rez-de-chaussée, et sont montés au premier étage, là où loge le père
Lemesle.
»

Pas de vol

C’est dans le presbytère, situé rue du Général Fontanges-de-Couzans, qu’habitent les deux prêtres. « Le père Lemesle m’a dit, lorsque je suis allé lui rendre visite dimanche après-midi à l’hôpital d’Évreux, qu’on avait frappé à sa porte tout doucement. Il a cru que c’était le père Roland Dollé qui avait besoin de secours et a ouvert sans se méfier. »
Après un violent coup de poing, les deux agresseurs se sont jetés sur leur victime et l’ont roué de coups. « Olivier Lemesle n’a rien pu faire, reprend l’évêque. Il leur a dit de prendre l’argent si c’était ce qu’il voulait. Mais ils n’ont rien pris et l’un des deux individus a donné le signal du départ. »

Le vendredi après-midi, Mgr Nourrichard avait vu le père Lemesle lors d’une réunion avec le conseiller épiscopal. « Il ne m’avait signalé aucun problème particulier et est apprécié de tous. »

L’évêque évoque néanmoins un autre fait qui pourrait peut-être, selon lui, être mis en relation avec l’agression de samedi.

« Il y a quelques semaines, des individus ont tenté de fracturer le coffre de la paroisse. Mais ils n’ont pas pu l’ouvrir. Ils ont finalement cassé quelques objets avant de prendre la fuite. »

Samedi, c’est le père Roland Dollé qui, alerté par le bruit, a appelé les secours. « Le vicaire général m’a prévenu à 8 h 20, précise l’évêque. Je ne m’explique pas ce déferlement de violence qui semble gratuit. Les scellés ont été posés sur le logement et il appartiendra à la gendarmerie de faire toute la lumière sur cette bien triste affaire. »

Lien à la Source

Partager cet article

Repost 0
Published by Denis CHAUTARD - dans violence
commenter cet article

commentaires