Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Journal de Denis Chautard
  • Journal de Denis Chautard
  • : Journal de Denis Chautard, Prêtre de la Mission de France, Retraité de l'Education Nationale, Membre de l'Association d'Entraide aux Migrants de Vernon et Aumônier de la Communauté Chrétienne des Policiers d'Ile de France
  • Contact

Recherche

Articles Récents

24 juin 2017 6 24 /06 /juin /2017 06:51
Carte bleue distribuée aux migrants par l’État : démêler le vrai du faux

Depuis plusieurs mois, de fausses informations circulent sur les allocations dont peuvent bénéficier les demandeurs d’asile en France. InfoMigrants fait le point autour de la carte bancaire dont peuvent bénéficier des demandeurs d’asile.

Cela fait plusieurs mois que de fausses informations circulent sur les allocations dont peuvent bénéficier les demandeurs d’asile en posant le pied sur le sol français. Sur les réseaux sociaux, la photo d’une carte de crédit portant la mention « allocation pour demandeur d’asile » a été largement partagée.

La fachosphère et les milieux d’extrême-droite ont souvent utilisé l’image pour dénoncer les prétendus « avantages » des migrants par rapport aux Français disposant de peu de ressources. Pourquoi ces informations sont-elles mensongères ? Explications.

1- Oui, les demandeurs d’asile ont le droit à une allocation : elle s’appelle l’ADA (allocation demandeurs d'asile) et elle varie en fonction de la situation familiale du demandeur (avec ou sans enfants).

Les montants vont de 6,80 euros/jour pour une personne seule (soit environ 190 euros/mois) à 17 euros/jour pour un couple avec deux enfants (soit environ 476 euros/mois). Pour bénéficier de 40 euros par mois, il faudrait pouvoir justifier d’une famille de 10 personnes !

Pendant tout le temps que dure le traitement de son dossier, le demandeur d’asile ne bénéficie que de l’ADA. Il n’a droit ni aux allocations familiales, ni aux allocations logements, ni au Revenu de solidarité active (RSA). Pour prétendre au RSA, il faut avoir un titre de séjour et une autorisation de travail valable depuis 5 ans.

2- Oui, les demandeurs d’asile peuvent obtenir une carte de retrait pour retirer cette ADA. Ce n’est pas une carte bancaire classique. Elle ne sert qu’à retirer l’argent auquel il a droit, le demandeur d’asile ne peut pas payer directement un commerçant.

Cette disposition est légale et inscrite dans le décret paru le 21 octobre 2015 : "L'allocation pour demandeur d'asile est versée mensuellement […] par alimentation d'une carte de retrait."

L’aide est versée en une fois à la fin de chaque mois. Dans tous les cas le versement de l’ADA s’interrompt lors de la décision de l’administration sur la demande d’asile.

3- Non, tous les migrants n'ont pas le droit à une allocation

Pour pouvoir bénéficier de l’ADA, il faut remplir des critères stricts :

1) Etre âgé de 18 ans révolus

2) Gagner moins que le RSA

3) être en possession d’une attestation de demande d’asile ou d’un Récépissé de Carte de Séjour (RCS) mention « a demandé l’asile »

4) Avoir accepté les conditions matérielles d’accueil proposées par l’Office Français de l’Immigration et de l’Intégration (OFII).

Les migrants, en situation irrégulière, et qui n’ont fait aucune demande d’asile, n’ont droit à rien.

Charlotte Boitiaux

Lien à la Source

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Denis CHAUTARD - dans Migrants
commenter cet article

commentaires

Anne Marie RIVIERE 24/06/2017 11:21

il faudrait que le Pelerin et la Vie fasse un article sur ces fausses informations y n'a marre de ces affreux jojo facho et en plus la blonde et gilbert connard a l assemblee c 'est le pompom