Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Journal de Denis Chautard
  • Journal de Denis Chautard
  • : Journal de Denis Chautard, Prêtre de la Mission de France, Retraité de l'Education Nationale, Secrétaire de l'Association d'Entraide aux Migrants de Vernon et Aumônier Catholique des personnels de la Préfecture de Police de Paris
  • Contact

Recherche

Articles Récents

7 décembre 2017 4 07 /12 /décembre /2017 08:01
Homélie du dimanche 10 décembre 2017

Evangile de Marc 1,1-18

« Commencement de l’Évangile de Jésus, Christ, Fils de Dieu.
Il est écrit dans Isaïe, le prophète :
Voici que j’envoie mon messager en avant de toi, pour ouvrir ton chemin.
Voix de celui qui crie dans le désert :
Préparez le chemin du Seigneur, rendez droits ses sentiers.
Alors Jean, celui qui baptisait, parut dans le désert.
Il proclamait un baptême de conversion pour le pardon des péchés.

Toute la Judée, tous les habitants de Jérusalem se rendaient auprès de lui,
et ils étaient baptisés par lui dans le Jourdain, en reconnaissant publiquement leurs péchés.
Jean était vêtu de poil de chameau, avec une ceinture de cuir autour des reins ;
il se nourrissait de sauterelles et de miel sauvage.
Il proclamait : « Voici venir derrière moi celui qui est plus fort que moi ;
je ne suis pas digne de m’abaisser pour défaire la courroie de ses sandales.
Moi, je vous ai baptisés avec de l’eau ; lui vous b
aptisera dans l’Esprit Saint. »

Homélie

« Commencement… »

Ce sont les premiers mots de l’Evangile de Marc en ce deuxième dimanche de l’Avent.

Le commencement c’est l’inattendu, la nouveauté…. un surgissement !

Une voix crie dans le désert « Préparez le chemin du Seigneur » !

Le désert est ce lieu hostile, de la soif, de la faim, du froid ou de la chaleur torride !

Le désert c’est le lieu du silence, de l’absence et du manque !

C’est là justement, au désert, que tout « commence » !

Dieu vient parler à son peuple et il est venu lui parler « au cœur » !

Alors que les pharisiens et les scribes avaient enfermé la loi dans des règles inaccessibles pour la plupart des gens : les petits, les sans grade ou sans fortune. Dieu se donne gratuitement à qui veut bien lui ouvrir son cœur !

Jean le Baptiste offrait un baptême pour le « pardon des péchés » ! Le péché : ce mot n’a pas d’abord un sens moral : c’est la condition humaine dans sa plus grande fragilité qui l’éloigne de Dieu et du pardon !

Alors qu’à l’époque seul le grand prêtre pouvait donner ce pardon le jour du « Yom Kippour » aux hommes « choisis », ceux qui s’étaient acquittés de leurs charges au temple de Jérusalem, voici que désormais ce pardon est donné gratuitement dans le désert à tous ceux qui désirent se « convertir », c’est-à-dire « revenir à l’essentiel » : vivre dans l’Amour, la Paix et la Justice !

Il leur faut pour cela se libérer de ses entraves : le superflu, l’accessoire, le bruit et les idoles !

L’Evangile est une « Bonne Nouvelle » : « Bienheureux les pauvres, les doux, les miséricordieux… ceux qui ont faim et soif de la justice… » L’Evangile est « Bonne Nouvelle » pour tous les hommes, à commencer par les pauvres et les exclus !

Le désert est ce lieu des « commencements » : pour Abraham, Moïse, Elie… et aussi pour Jésus où après quarante jours au désert il sera « tenté par le diable » !

Nous préparer à Noël dans ce temps de l’Avent, c’est accueillir ce « commencement », cette extraordinaire nouveauté de la venue de Dieu parmi les hommes : « Amour et vérité se rencontrent, justice et paix s’embrassent ; la vérité germera de la terre et du ciel se penchera la justice… » (Psaume 84)

Denis Chautard

 

Partager cet article

Repost0

commentaires