Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Journal de Denis Chautard
  • Journal de Denis Chautard
  • : Journal de Denis Chautard, Prêtre de la Mission de France, Retraité de l'Education Nationale, Secrétaire de l'Association d'Entraide aux Migrants de Vernon et Aumônier Catholique des personnels de la Préfecture de Police de Paris
  • Contact

Recherche

Articles Récents

25 août 2018 6 25 /08 /août /2018 14:05
Neuchâtel : un pasteur Evangélique Suisse condamné pour avoir hébergé et nourri un réfugié en fin de droits

Un pasteur qui prête assistance à un réfugié en fin de droits est susceptible d’être condamné par la justice. Curieuse manière de faire de la justice neuchâteloise qui condamne le pasteur Norbert Valley, et, ce faisant, ne laisse pas à un ecclésiastique un minimum de liberté de conscience sur ce terrain. Au nom d’un brin d’humanité !

Le 15 août, le pasteur Norbert Valley a été condamné par la justice neuchâteloise pour « avoir offert le gite et des repas à plusieurs reprises » à un Togolais en situation illégale en Suisse. La peine est de 1000 francs avec sursis pendant 2 ans et de 250.- de frais de justice.

Norbet Valley a décidé de faire recours contre cette condamnation, « non pour éviter la sanction pénale, mais pour imaginer et rêver un peu que mon pays ne va pas si mal qu’il y paraît », relève-t-il dans sa lettre au Ministère public du canton de Neuchâtel.

Neuchâtel a aussi favorisé le séjour en Suisse du réfugié

Ancien président du Réseau évangélique suisse, Norbert Valley exerce à temps partiel son ministère dans l’Eglise évangélique de l’Arc jurassien au Locle. Dans ce cadre, il a été amené à rencontrer un Togolais en fin de droits auquel il a offert des opportunités d’hébergement et payé des repas. Ce réfugié qui a laissé un excellent témoignage partout où il a passé, avait été arrêté en décembre 2017, puis relâché, sans que son mandat d’expulsion ne soit mis en œuvre par les autorités neuchâteloises. Le pasteur Valley dit ne pas se sentir coupable de quoi que ce soit dans cette affaire. « Je n’ai fait que mon devoir d’assistance à une personne en danger, souligne-t-il, ce qui est un des principes fondateurs de l’humanité, de l’Evangile et de l’Etat de droit. »

Interpellé pendant le culte

En février dernier, la police du Locle s’était rendue dans le lieu de culte de l’Eglise évangélique de l’Arc jurassien un dimanche matin afin d’emmener au poste le pasteur Valley pour interrogatoire. Arrivant dans l’église aux trois-quarts du culte, les deux policiers ont demandé au pasteur de les suivre avant la fin de la célébration. Le pasteur a dû s’en remettre à un autre responsable pour terminer le culte.

Norbert Valley exerce un autre temps partiel au Centre de rencontre FREE de Morat. Longtemps impliqué dans la représentation des évangéliques au plan national via le Réseau évangélique suisse, il est connu dans le milieu évangélique et au-delà pour associer étroitement annonce de l’Evangile et engagement social.

 

Serge Carrel

 

Lien à la Source

Partager cet article

Repost0

commentaires