Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Journal de Denis Chautard
  • Journal de Denis Chautard
  • : Journal de Denis Chautard, Prêtre de la Mission de France, Retraité de l'Education Nationale, Secrétaire de l'Association d'Entraide aux Migrants de Vernon et Aumônier Catholique des personnels de la Préfecture de Police de Paris
  • Contact

Recherche

Articles Récents

28 décembre 2018 5 28 /12 /décembre /2018 19:16
« Il est possible de le faire….en 2019 ! » de Pierre HENRY

Il est possible !

Sur la partie Est du périphérique, ce bout de terre de 35 km qui enserre Paris, sur lequel transite plus d’un million de voitures chaque jour, il y a des images qui se banalisent depuis de trop longs mois, voire années. Hiver comme été des ombres par centaines, des tentes par dizaines peuplent les terre-pleins, les interstices des lieux.

Ces situations répétées peuvent susciter la colère, la compassion, la générosité. Cela arrive, heureusement. Mais plus surement, elles alimentent le sentiment d’un flux continu de migrants, laissent à penser que l’État ne maitrise rien, qu’il est dépassé. Là, commence le rejet, et là, prospère le populisme et ses fantasmes. Peu importe alors, que des associatifs, des fonctionnaires, des élus, se mobilisent en permanence sur le sujet et souvent ensemble, peu importe qu'ils partagent le même diagnostic et souvent les mêmes possibles solutions, rien ne bouge vraiment, tout se reproduit de manière absurde.

1 500 personnes principalement en situation de migration sont à la rue aujourd’hui dans l’Est parisien. Qu’avons-nous raté au cours de ces dernières années pour ne pas réussir à convoquer l’intelligence ? Nous avons pourtant répétés, les uns et les autres, sous des formes diverses, aux responsables politiques  en situation de décider, que déconnecter l’accès aux procédures pour les demandeurs d’asile de l’accès à l'hébergement était une faute, une gabegie humaine, sociale, budgétaire et politique. Ce qui se produit dans un certain nombre de nos capitales régionales, car le phénomène n’est pas que parisien, est insupportable. Il est possible de faire autrement et de ne pas nourrir les benêts identitaires qui ne manquent pas de se réjouir de la situation chaotique et de la nourrir.

Il est possible de respecter l'indispensable devoir de dignité que nous devons à chacun et devant lequel nous nous dérobons. Il est possible de mettre à l’abri 120 000 personnes annuellement dans notre beau pays sans léser quiconque.

Il est possible de le faire…en 2019 ?

Pierre HENRY, Directeur général de France terre d'asile  

 

Lien à la Source

 

Partager cet article

Repost0

commentaires