Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Journal de Denis Chautard
  • Journal de Denis Chautard
  • : Journal de Denis Chautard, Prêtre de la Mission de France, Retraité de l'Education Nationale, Secrétaire de l'Association d'Entraide aux Migrants de Vernon et Aumônier Catholique des personnels de la Préfecture de Police de Paris
  • Contact

Recherche

Articles Récents

2 avril 2019 2 02 /04 /avril /2019 07:16
Le pape François et le dernier moine de Tibhirine, le frère Jean-Pierre Schumacher. © Copyright : DR

Le pape François et le dernier moine de Tibhirine, le frère Jean-Pierre Schumacher. © Copyright : DR

Pour le dernier moine de Tibhirine, près de Médéa, en Algérie, hier, samedi, a été un jour historique. Unique survivant de cette communauté, le frère Jean-Pierre Schumacher, qui vit aujourd'hui au Maroc, a pu rencontrer le pape François, actuellement en visite dans le royaume.

Le samedi 30 mars restera gravé dans la mémoire du dernier survivant des moines de Tibhirine, près de la ville de Médéa, en Algérie. 

 

«Le Pape a chaleureusement salué le frère Jean-Pierre Schumacher, le dernier survivant de la communauté des moines de Tibhirine (Algérie). Les deux hommes se sont embrassé la main, sous les applaudissements nourris et émus de l’assistance», rapportent les médias du Vatican qui se font l’écho de la rencontre, hier à la cathédrale de Rabat entre le pape et des représentants de l’Eglise au Maroc.

 

Aujourd’hui âgé de 94 ans, le frère Jean-Pierre Schumacher vit dans le monastère Notre-Dame de l’Atlas, à Midelt, dans le Moyen Atlas.

 

Né le le 14 février 1924 en Lorraine, à l'Est de la France, le frère Jean-Pierre Schumacher est enrôlé, à l’âge de 18 ans, dans l’armée nazie.

 

Mais il parvient à échapper à la guerre, sur le front russe, grâce à un faux diagnostic de tuberculose lors d'une visite médicale militaire.

 

Ordonné prêtre en 1953, il est envoyé, en 1964, à Tibhirine, en Algérie.

 

Le 21 mai 1996, il est l'unique survivant, avec le père Amédée, d'une boucherie perpétrée contre leur communauté, et qui avait coûté la vie à sept religieux.

 

Par Mohammed Boudarham

 

Lien à la Source

 

Partager cet article

Repost0

commentaires