Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Journal de Denis Chautard
  • Journal de Denis Chautard
  • : Journal de Denis Chautard, Prêtre de la Mission de France, Retraité de l'Education Nationale, Secrétaire de l'Association d'Entraide aux Migrants de Vernon et Aumônier Catholique des personnels de la Préfecture de Police de Paris
  • Contact

Recherche

Articles Récents

18 mai 2019 6 18 /05 /mai /2019 18:29
Quelques restes calcinés de la Charpente de Notre Dame

Quelques restes calcinés de la Charpente de Notre Dame

La charpente de la Nef de Notre Dame posée entre 1220 et 1240 (une forêt de 1400 chênes) est partie en fumée dans la nuit du 15 au 16 avril 2019. Notre Dame de Paris a été dévastée mais elle est restée debout comme Marie au pied de la croix de Jésus, dévastée mais debout !

Benoit un ami capitaine de Gendarmerie était de service avec ses hommes le lendemain de l’incendie sur le site de Notre Dame pour protéger les lieux d’éventuels pilleurs. Il m’a offert quelques restes calcinés de ladite charpente.

Le monument le plus chargé d’histoire, le plus symbolique de l’unité de notre nation et de siècles de foi est parti « en fumée ». Sa charpente et sa toiture détruites !

Notre maison commune prend l’eau par le toit après avoir été brûlée !

La flèche qui montait haut dans le ciel est abattue : il n’en reste presque rien sinon le coq qui a été sauvé !

L’Eglise est mise particulièrement à l’épreuve cette année : cléricalisme, pédophilie qui brouillent son message !

La semaine Sainte 2019 est marquée par les cendres de Notre Dame !

Ces restes calcinés sont le témoignage – s’il en était besoin – que nos cathédrales, nos palais, nos constructions humaines, malgré leur puissance et malgré les défis qu’ils représentent pour les constructeurs et les croyants sont également fragiles.

« C’est l’amour qui fait passer de la mort à la vie ! »

Il y a un vrai défi d’accepter cette épreuve, de lui donner du sens… de nous « convertir » de reconstruire une église simple, vivante, fraternelle qui donne sens à la Vie !  

Denis Chautard

Prêtre à Vernon (Eure)

La charpente (1220-1240) de Notre Dame de Paris

La charpente (1220-1240) de Notre Dame de Paris

Les restes calcinés de la charpente de Notre Dame de Paris

Les restes calcinés de la charpente de Notre Dame de Paris

Partager cet article

Repost0

commentaires

Anne Boulanger-Pécout 19/05/2019 12:00

"Il y a un vrai défi d’accepter cette épreuve, de lui donner du sens… de nous « convertir », de reconstruire une église simple, vivante, fraternelle qui donne sens à la Vie !"
Pour aller dans votre sens, voici ce que j'ai écrit :
Plutôt que de mettre tous les fonds versés dans une restauration intégrale, oserions-nous reconstruire quelque chose de plus sommaire, pour redistribuer l'argent ainsi économisé vers d'autres projets : sauvegarde de la planète, sauvegarde des personnes, voire restauration de monuments détériorés au cours des guerres récentes ?
Chaque époque a ses exigences : le Moyen Age voulait célébrer la gloire de Dieu, le 19ème siècle voulait sauvegarder et enrichir un patrimoine. Aujourd'hui la planète brûle, physiquement et socialement : nous avons peut-être à changer notre regard.
Dans cet espoir.
Anne Boulanger-Pécout, auteure de "De la croyance à la perplexité, Itinéraire d'une agnostique"