Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Journal de Denis Chautard
  • Journal de Denis Chautard
  • : Journal de Denis Chautard, Prêtre de la Mission de France, Retraité de l'Education Nationale, Secrétaire de l'Association d'Entraide aux Migrants de Vernon et Aumônier Catholique des personnels de la Préfecture de Police de Paris
  • Contact

Recherche

Articles Récents

9 février 2020 7 09 /02 /février /2020 10:20
Tunisie: un prêtre ordonné évêque, une première depuis 60 ans

Tunisie: un prêtre ordonné évêque, une première depuis 60 ans

Tunis — Des dizaines de dignitaires catholiques et des centaines de fidèles se sont rassemblés samedi dans la cathédrale de Tunis à l’occasion d’une cérémonie sans précédent depuis 60 ans en Tunisie, par laquelle un prêtre du diocèse a été ordonné évêque.

Le père Nicolas Lhernould, 44 ans, normalien parlant plusieurs langues, il doit s’installer dans les semaines à venir à Annaba, en Algérie. 500 fidèles, 80 prêtres dont 15 évêques participent à cet événement historique. La dernière ordination épiscopale à Tunis remonte à 1947., devient ainsi le plus jeune évêque français dans le monde. « Nous avons voulu fêter cela de façon familiale, et cela a été au-delà de nos espérances », a déclaré le père Lhernould à la fin de la cérémonie, se réjouissant de la présence de représentants du clergé d’Algérie et du Maroc.

Le père Nicolas Lhernould est un prélat catholique spécialiste de l’Afrique du Nord. Ordonné prêtre du diocèse de Tunis en mai 2004, il en devient le vicaire général en 2012. Le 9 décembre 2019, il est nommé évêque de Constantine et Hippone en Algérie ; il est ordonné le 8 février 2020 en la cathédrale de Tunis et sera installé dans son diocèse en la basilique Saint-Augustin d’Annaba le 29 février prochain.

Nicolas Lhernould est membre de la Maîtrise des Petits Chanteurs de Sainte-Croix de Neuilly (The Paris Boys Choir) où il découvre la musique sacrée et le chant grégorien sous la direction de François Polgár. Par la suite il étudie au lycée Sainte-Marie de Neuilly, avec lequel il part découvrir la Tunisie avec un groupe de jeunes enseignants en 1994. Diplômé de sociologie et d’économétrie à Paris-10-Nanterre en 1995 et 1996, puis agrégé de sciences sociales à l’École normale supérieure de Cachan, il part en 1997 comme coopérant en Tunisie où il enseigne les mathématiques pendant deux ans.

Il entre en 1999 au séminaire français de Rome pour le diocèse de Tunis, où il est ordonné prêtre le 22 mai 2004. À son retour en Tunisie en 2005, il est nommé curé de Sousse, Monastir et Mahdia, puis en 2012 vicaire général et curé de la paroisse Sainte-Jeanne-d’Arc de Tunis. Lors de sa nomination en tant qu’évêque de Constantine par le pape François le 9 décembre 2019, il devient le plus jeune évêque français à l’âge de 44 ans.

La cérémonie menée en grande pompe par une quinzaine d’évêques et une soixantaine d’autres prêtres, a rassemblé sous haute surveillance des centaines de chrétiens endimanchés, dans la cathédrale, monument emblématique de l’avenue Bourguiba au cœur de la capitale.

La dernière ordination épiscopale en Tunisie remonte à 1962, six ans après l’indépendance, et avait eu lieu à la cathédrale de Carthage, qui a depuis été désacralisée et devenue un lieu culturel. En Algérie voisine, Jean-Paul Vesco avait été ordonné évêque le 25 janvier 2013 dans la cathédrale d’Oran.

L’Afrique du Nord fut un des hauts lieux de la chrétienté dans les premiers siècles après JC. Actuellement, la petite communauté catholique en Tunisie est composée essentiellement d’étrangers, venus d’Afrique subsaharienne pour leurs études ou à la recherche d’une vie meilleure, ou bien d’Europe pour leur travail.

La Constitution de 2014 a instauré la liberté de conscience et de culte en Tunisie, mais l’athéisme est mal vu et les conversions restent limitées et difficilement acceptées par la société tunisienne.

 

Lien à la Source

 

Partager cet article

Repost0

commentaires