Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Journal de Denis Chautard
  • Journal de Denis Chautard
  • : Journal de Denis Chautard, Prêtre de la Mission de France, Retraité de l'Education Nationale, Secrétaire de l'Association d'Entraide aux Migrants de Vernon et Aumônier Catholique des personnels de la Préfecture de Police de Paris
  • Contact

Recherche

Articles Récents

7 novembre 2020 6 07 /11 /novembre /2020 20:41
Une quarantaine de personnes étaient rassemblées autour de la cathédrale d'Auxerre ce dimanche 1er novembre 2020. (RADIOFRANCE / MARION BOTHOREL)

Une quarantaine de personnes étaient rassemblées autour de la cathédrale d'Auxerre ce dimanche 1er novembre 2020. (RADIOFRANCE / MARION BOTHOREL)

Alors que les chrétiens célèbrent la Toussaint dans un contexte particulier après l'attentat de Nice, dans divers communes françaises, des membres de la communauté musulmane ont tenu à être à leurs côtés ce dimanche.
À l'occasion de la Toussaint, dimanche 1er novembre, des musulmans et des catholiques se sont rassemblés dans divers communes françaises pour montrer leur unité face aux actes terroristes comme celui qui a visé la basilique Notre-Dame de Nice jeudi 29 octobre 2020. 
"un cordon symbolique" autour de la cathédrale d'Auxerre
Une quarantaine de personnes, des musulmans et des catholiques, se sont par exemple rassemblées devant la cathédrale d'Auxerre (Yonne), rapporte France Bleu Auxerre."Si on touche aux chrétiens, on touche aux musulmans", voilà ce que sont venus dire ces quarante croyants. Les représentants de la communauté musulmane ont appelé une poignée de fidèles à se rassembler autour de l'édifice religieux pour former un "cordon de protection symbolique".

"Nous sommes venus pour apporter un message de soutien et de fraternité à la communauté chrétienne de notre ville", explique Abdelaziz, brancardier à l'hôpital d'Auxerre. Cet habitant de l'Yonne est encore sous le choc de l'attaque au couteau commise jeudi à Nice.

Nous ne nous reconnaissons en rien à tout ça. Cela m'a fendu le cœur et malheureusement, après ces attentats, beaucoup de personnes font des amalgames

Abdelaziz, brancardier à Auxerre à France Bleu
Une initiative  saluée par le curé de la paroisse Saint-Germain d'Auxerre, Arnaud Montou : "Nos frères sont venus à la cathédrale pour manifester leur proximité, leur amitié. Pour dire qu'on est tous ensemble contre la barbarie."

Des roses blanches à la sortie de la messe à Bègles
Plusieurs membres de la communauté musulmane ont également tenu à être présents à l'église de Bègles (Gironde). Ils ont distribué des roses blanches à la sortie de l'office, rapporte France Bleu Gironde.

Il y avait les imams de Bègles, Cenon et le grand imam de Bordeaux. L'imam de Bègles, Yazid 
Abdelrrim, explique : "on a tenu à partager ce moment très important", pour les catholiques "pour dire notre soutien total à leur message de paix, et pour condamner fermement tout ce qui se passe au nom des musulmans". Lui et une demi-douzaine de personnes ont à la main des roses blanches : "on les a ramenées pour matérialiser ce message de paix comme signe de paix et d'amour entre les deux communautés".

C'est un geste d'amitié, de solidarité que nous avons voulu manifester à l'égard de nos frères catholiques, après ce crime abominable qui les a frappés en plein recueillement. C'est dans ces moments-là que la fraternité républicaine se manifeste

Tareq Oubrou, grand imam de Bordeaux à France Bleu
À la sortie de l'église, la plupart des fidèles se disent touchés, ou agréablement surpris. Hélène, venue avec sa fille, salue ce geste : "on a été très touchées de voir la communauté musulmane à nos côtés. C'est très émouvant de voir qu'ils sont là pour nous et qu'il y a un vrai échange. Cette rose, c'est un joli message, pour moi on a tous le même Dieu".

Les trois imams du Mans dans l'église Saint-Bernard des Sablons
Les musulmans étaient aussi aux côtés des catholiques ce dimanche au Mans. Les représentants des mosquées des Sablons, des Glonnières et Turques se sont rendus en l'église Saint-Bernard des Sablons à la fin de la messe de la Toussaint, rapporte France Bleu Maine.

Ce sont les responsables des mosquées qui ont sollicité Luc Chesnel, le prêtre de l'église. Ce dernier a dit oui. Les imams sont intervenus à la fin de la cérémonie religieuse et des jeunes filles ont distribué des roses blanches. Un geste particulièrement apprécié.

Je n'avais jamais vu un tel rassemblement, c'est un acte historique. Les trois imams des mosquées du Mans sont là et ce n'est pas rien. Il faut continuer à aller à la rencontre des uns et des autres.

Le prêtre Luc Chesnel à France Bleu
Les trois imams du Mans ont déposé des bouquets de roses dans la nef de l'église et se sont mis aux côtés du prêtre, des cinq enfants de chœur, l'image est forte, et les paroles de l'imam de la mosquée de Sablon émouvantes : "Qui tue un être humain a tué toute l'humanité", a-t-il souligné en citant un passage du Coran. Et de rajouter : "n'attendons plus d'autres événements pour nous réunir car c'est dans l'échange que nous pourrons construire une relation d'amitié et de fraternité".

Lien à la Source


 

Partager cet article

Repost0

commentaires