Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Journal de Denis Chautard
  • Journal de Denis Chautard
  • : Journal de Denis Chautard, Prêtre de la Mission de France, Retraité de l'Education Nationale, Secrétaire de l'Association d'Entraide aux Migrants de Vernon et Aumônier Catholique des personnels de la Préfecture de Police de Paris
  • Contact

Recherche

Articles Récents

31 mars 2021 3 31 /03 /mars /2021 21:49
Photo Patrick Gaillardin © Flammarion

Photo Patrick Gaillardin © Flammarion

Vicaire général du diocèse de Paris depuis 2016, Mgr Benoist de Sinety a démissionné de cette charge mardi 30 mars. Il s’agit de la seconde démission d’un vicaire général du diocèse parisien en quelques mois, après celle de Mgr Alexis Leproux en décembre dernier.
À partir du 1er septembre, Mgr de Sinety, qui se qualifie lui-même dans sa missive de « parisien indécrottable », sera curé de paroisse dans le diocèse de Lille.
Après avoir mûri la décision pendant « plusieurs semaines », comme il l’assure à La Croix, Mgr Benoist de Sinety a démissionné mardi 30 mars de sa charge de vicaire général du diocèse de Paris. Celle-ci a été acceptée par l’archevêque de la capitale, Mgr Michel Aupetit.
Ordonné prêtre en 1997, secrétaire particulier du cardinal Jean-Marie Lustiger entre 2003 et 2005, curé de Saint-Germain-des-Prés pendant sept ans, Mgr de Sinety avait été nommé vicaire général du diocèse de Paris en 2016 par celui qui en était alors l’archevêque, le cardinal André Vingt-Trois. Son successeur, Mgr Aupetit, l’avait maintenu à cette charge.
Dans un courrier que La Croix a pu consulter, celui que la France avait pu découvrir en décembre 2017 alors qu’il présidait les funérailles de Johnny Hallyday, assure que cette charge de vicaire général lui a permis d’être « le témoin heureux et édifié de tout ce que l’Esprit suscite dans le cœur de ceux qui veulent se mettre à la suite du Christ ». S’il demande « pardon pour tout ce qu’[il n’a] pas su, voulu ou pu accompagner autant qu’il aurait été nécessaire », Mgr de Sinety ne donne pas d’explication à sa démission. Joint Par La Croix, il n’a pas souhaité non plus commenter cette décision.

Second départ en quatre mois

Avec le départ de Mgr de Sinety, le diocèse de Paris perd un second vicaire général en moins de six mois. En décembre 2020, Mgr Alexis Leproux, pour sa part vicaire général depuis 2018, avait, lui aussi, remis sa charge « après avoir réfléchi et prié ». Il avait annoncé qu’il se consacrerait à « un temps de réflexion et de travail intellectuel afin de poursuivre au mieux [s] on service de l’Église ».
Du côté du diocèse parisien, on assure que ces deux démissions successives ne traduisent « rien de grave » mais font plutôt partie des « mouvements habituels des équipes de gouvernance de toute organisation ». Ce nouveau départ ne devrait toutefois pas être suivi dans l’immédiat d’un nouveau vicaire général, Mgr Aupetit menant depuis plusieurs mois une réflexion pour « redéfinir une organisation » du diocèse. Pour l’heure, celui-ci dispose toujours de trois vicaires, tous évêques auxiliaires.
À partir du 1er septembre, Mgr de Sinety, qui se qualifie lui-même dans sa missive de « parisien indécrottable », sera curé de paroisse dans le diocèse de Lille. Un changement de diocèse, écrit-il, qui marque une « expérience nouvelle » mais dont il affirme croire « profondément » qu’elle est « nécessaire ». La célébration de la messe chrismale dans le diocèse de Lille ce mardi 30 mars explique la date de l’annonce de Mgr de Sinety. C’est en effet à l’occasion de cette cérémonie que sont annoncées les nominations dans le diocèse.

Xavier Le Normand, 

Lien à la Source

Partager cet article

Repost0

commentaires