Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Journal de Denis Chautard
  • Journal de Denis Chautard
  • : Journal de Denis Chautard, Prêtre de la Mission de France, Retraité de l'Education Nationale, Membre de l'Association d'Entraide aux Migrants de Vernon et Aumônier de la Communauté Chrétienne des Policiers d'Ile de France
  • Contact

Recherche

Articles Récents

12 octobre 2007 5 12 /10 /octobre /2007 13:17

fontaine2.jpg



Une Africaine me disait récemment : « Qu’est ce que l’être humain, puisqu’on nous réduit à des papiers ? »
Je rencontre dans toute la France des membres de la Mission de France engagés dans le réseau Éducation sans frontières, dans des associations et des paroisses, auprès de personnes réfugiées et sans papiers, simplement au nom de la dignité humaine, de la simple hospitalité envers des êtres humains. Certains ont même accueilli chez eux des personnes sans papiers pendant plusieurs années. D’autres sont à côté de ceux qui occupent les locaux de la paroisse de Massy.
Dans la paroisse où j’étais, nous avions embauché une jeune maman du Sri Lanka pour faire les repas. Grâce à cet emploi, elle a pu obtenir des papiers. Et nous avons découvert un vrai cordon bleu. Son mari est devenu chauffeur de taxi et les trois enfants réussissent à l’école. Un jour, ils retourneront certainement au pays pour participer à son développement.
Quand on connaît personnellement des personnes sans papiers, on se rend compte que ce sont des gens ordinaires, qui veulent seulement vivre et faire vivre leur famille.
Comment en sommes nous arrivés à les regarder comme des délinquants à "pister"grâce à l’ADN ?
« Vous faîtes de l’angélisme » me disait quelqu’un. Les membres de la Mission de France qui accueillent des personnes sans papiers font l’expérience que ce n’est pas simple, qu’il y a des filières mafieuses, que tous ne peuvent pas être régularisés, et même que le fait d’obtenir des papiers ne règle pas tous les problèmes, loin de là. Mais ils sont en droit de répondre : « où est donc l’angélisme ? » N’est-ce pas illusion de croire que nous sommes seuls au monde sur notre île, que nous pourrons résoudre les problèmes de notre pays et de l’Europe sans regarder en face l’immense pauvreté des peuples du Sud, et sans voir que nos destins sont inexorablement liés ?
Quand sortirons-nous de cet angélisme là ?
Dominique Fontaine
Vicaire général de la Mission de France

Partager cet article

Repost 0
Published by Denis CHAUTARD - dans migrants
commenter cet article

commentaires