Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Journal de Denis Chautard
  • Journal de Denis Chautard
  • : Journal de Denis Chautard, Prêtre de la Mission de France, Retraité de l'Education Nationale, Membre de l'Association d'Entraide aux Migrants de Vernon et Aumônier de la Communauté Chrétienne des Policiers d'Ile de France
  • Contact

Recherche

Articles Récents

7 février 2010 7 07 /02 /février /2010 09:32

Haiti-copie-3
A l’heure actuelle, la priorité d’Oxfam est d’aider les victimes face à la catastrophe humanitaire causée par le séisme en Haïti. Mais l’aide que nous fournissons aux populations dans le besoin ne nous fait pas oublier la nécessité de travailler sur le long terme.

Alors que les chefs d’État font des promesses de dons pour aider la population haïtienne, la reconstruction du pays, l’un des pays les plus pauvres de la planète, est compromise par sa lourde dette extérieure. En effet, 22% du budget public est consacré chaque année au paiement des intérêts liés à cette dette.

« L’annulation de la dette est une priorité pour la reconstruction de Haïti », déclare Stefaan Declercq, Secrétaire général d’Oxfam-Solidarité. « Attendre de ce pays qu’il continue à rembourser sa dette, alors qu’il lutte pour reprendre le dessus suite à cette catastrophe, serait non seulement cruel mais également inefficace. »

Le Fonds Monétaire International (FMI) a indiqué qu’il s’emploiera à annuler la dette du pays, et nous devons tout faire pour que cette promesse soit tenue.

Pourquoi cette annulation de dette est-elle si importante ?
Actuellement, Haïti croule sous une dette de 891 millions de dollars, un « héritage » issu de prêts accordés par le passé aux gouvernements non-élus de Haïti par les institutions financières internationales et des pays donateurs. Le FMI a décidé d’apporter une réponse au séisme... mais par un prêt de 100 millions de dollars.

Si ces dettes ne sont pas annulées, Haïti devra rembourser des dizaines de millions de dollars au FMI et aux autres créanciers internationaux alors que le pays tente tant bien que mal de se reconstruire.

Envoyez un e-mail au Directeur général du FMI, Dominique Strauss-Kahn, et demandez-lui que le FMI annule immédiatement la dette de Haïti afin que l’aide actuelle ne se transforme pas en un fardeau supplémentaire pour le peuple haïtien.

Les autres priorités pour la reconstruction de Haïti

Outre l’annulation de la dette, quatre autres priorités pour la reconstruction du pays sont :
- le soutien aux paysans et petits entrepreneurs ;
- des fonds pour les régions les plus pauvres, afin d’accélérer leur redéveloppement économiques ;
- un soutien aux organisations sociales et au gouvernement haïtien ;
- la reconstruction d’un pays plus fort, avec notamment des habitations résistantes aux séismes et des des combustibles alternatifs pour réduire la déforestation.

 

 
 
http://www.oxfamsol.be/fr/Aidons-Haiti-aujourd-hui-et-demain.html

Partager cet article

Repost 0
Published by Denis CHAUTARD - dans pays du monde
commenter cet article

commentaires