Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Journal de Denis Chautard
  • Journal de Denis Chautard
  • : Journal de Denis Chautard, Prêtre de la Mission de France, Retraité de l'Education Nationale, Membre de l'Association d'Entraide aux Migrants de Vernon et Aumônier de la Communauté Chrétienne des Policiers d'Ile de France
  • Contact

Recherche

Articles Récents

18 septembre 2010 6 18 /09 /septembre /2010 20:24

Le jour anniversaire des 75 "printemps" de Jacques Gaillot (ancien évêque d'Evreux et Evêque de Partenia) était le 11 septembre. Mais c'est ce samedi 18 septembre que nous étions réunis autour de lui pour lui souhaiter une "belle et active retraite" !

Deux cent personnes (dont 10 diacres, 20 prêtres et deux évêques) à la messe d'action de grâce ce matin à l'église de Saint André de l'Europe puis plus de trois cent personnes au théâtre "l'Européen" à côté de la place de Clichy à Paris à partir de midi.  Des amis de partout : Parténia bien sûr, les Réseaux du "Parvis", mais aussi des amis Iraniens, Palestiniens, Allemands, Basques.. et de toute la France. De nombreuses associations auxquelles Jacques participe : Droit Devant ! , Droit au Logement, des coordinations de soutien aux "sans papiers", des groupes de musiciens, de comédiens (la troupe "Jolie Môme") et des artistes...

Jacques a été "dignement" fêté ! Ce qui nous a le plus impressionné c'est la diversité des présents. Chacun connaissait Jacques Gaillot dans le soutien qu'il lui apportait sur son propre terrain mais personne ne pouvait imaginer des tels réseaux, une telle diversité.

En plus des 75 gâteaux d'anniversaire et des 75 bougies, je vous confie cette chanson écrite et mise en musique, pour l'occasion, par un ami Allemand de Jacques, une chanson qui pour le décrire évoque un certain "François d'Assise" !

 

75 ans Jacques Gaillot

Richard Bohringer venu fêter son ami Jacques Gaillot

 

« Il était simplement amoureux des vivants. C'est bien rare mais pourtant ça se passe en quelque temps.
Quand l'bon Dieu le créait il a bien rigolé en disant «Pour cet homme j'ai bien des idées »

II lui donnait un cœur libre, grand et joyeux, du courage et d'la patience même dans les tristes milieux, des grands yeux pour les pauvres, leur force et beauté, des oreilles pour les petits et la voix des muets.

On le voyait auprès des pécheurs et mendiants,

ce qui n'était pas bon pour sa réputation.

II embrassait la vie gratuitement plein de joie,

dit au monde en riant : « Viens danser avec moi »

Les malades et les pauvres étaient ses amis. Quand le pape l'entendit il n'était pas ravi. Sur son trône à Rome il lui dit : « Ecoute moi ! Vivre comme Jésus Christ ça ne marche pas ! »

D'autres venaient de loin devenant ses amis. Ils le regardaient bien et faisaient comme lui. Et un vent de printemps éveillait les terres dures, fit pousser de belles fleurs et semer la verdure.

Il dit « laudato si » et prêchait de tout coeur la beauté du monde et l'amour du Seigneur, II le dit dans les champs aux oiseaux une fois. Ils l'écoutaient bien mais le savaient déjà.

Un beau jour le Seigneur lui dit : « Bon. Et ça y est. » II lui donnait des ailes et achetait un ticket. Mais un rêve nous restait dans nos cœurs qui n'a pas fui. C'est une ombre au jour, une lumière dans la nuit.

Cette douce histoire mes amis vous savez elle nous touche mais elle semble bien loin et passée. Je dis « Non, elle existe toujours. A propos connaissez-vous un certain Jacques Gaillot ? »

 

Ulrich Harbecke

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Denis CHAUTARD - dans paix
commenter cet article

commentaires