Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Journal de Denis Chautard
  • Journal de Denis Chautard
  • : Journal de Denis Chautard, Prêtre de la Mission de France, Retraité de l'Education Nationale, Membre de l'Association d'Entraide aux Migrants de Vernon et Aumônier de la Communauté Chrétienne des Policiers d'Ile de France
  • Contact

Recherche

Articles Récents

8 janvier 2010 5 08 /01 /janvier /2010 20:28

Pour La Fraternité


 
fraternite01

« Liberté, Egalité, Fraternité » nous renvoie à la devise de la France… 

Dans notre imaginaire, cette devise nous vient de la révolution française de 1789. 

Et bien non… Seules Liberté et Egalité apparaissent ensemble. 

La notion de Fraternité est développée dans la Déclaration des droits et devoirs du citoyen figurant en tête de la Constitution de l'an III (1795) : « Ne faites pas à autrui ce que vous ne voudriez pas qu'on vous fit ; faites constamment aux autres le bien que vous voudriez en recevoir », mais le mot fraternité n’est pas utilisé.  

Le mot de fraternité apparaît timidement dans les discours, seulement, à partir de 1790. 

Et sur les murs de Paris, il est vu pour la première fois le 21 juin 1793. 

Jean-Nicolas Pache, maire de la commune de Paris, l’a fait peindre en cette formule : « Liberté, Égalité, Fraternité, ou la mort ». 

Il faudra attendre la révolution de 1830 pour voir la triade doucement prendre sa place comme devise nationale. C’est très exactement le 27 février 1848 que la Deuxième République l’adopte comme devise officielle, sous l’influence de Louis Blanc. 

Certains historiens développent l’idée que c’est sous l'influence des députés catholiques, que le mot fraternité fut ajouté. 

D’autres historiens préfèrent la version maçonne. Louis Blanc franc-maçon, aurait proposé cette devise en usage dans la franc-maçonnerie. 

S’il est indéniable que de nombreux francs-maçons ont pris part à la rédaction des textes fondamentaux de cette nouvelle république, et s’il est indéniable qu’aujourd’hui le Grand Orient De France a pour devise « Liberté, Egalité, Fraternité ». Il fut fondé en 1736,  il intégrera cette devise dans l’article premier de sa constitution, seulement le 10 août 1849 soit plus d’un an après que la II république l’ai voté. 

D’autres encore, trouvent l’origine de cette devise dans l’esprit des lumières….  

Aujourd’hui encore le débat sur l’origine de cette triade reste entier. Mais avouez quel drôle de mot que celui de fraternité, pourquoi pas amitié ?  

Les chrétiens s’appellent Frères, les francs-maçons aussi. Que différence entre fraternité et amitié ? Le devoir pour le premier et « rien à attendre » pour le second. …

La première fraternité de la Bible et/ou dans le Coran  (Caïn se prénomme alors Qâbil et Abel Hâbîl)  c’est mal passée  

Caïn fils aîné d’Eve de d’Adam a tué l’un de ses frères Abel par jalousie (Jalousie, l’un de nos trois mauvais compagnons).  Les deux textes bibliques et coraniques présentent Caïn comme le premier meurtrier et fratricide, cela démarre mal pour la Fraternité.  

A regarder, ici et maintenant, des jeunes frères et sœurs se chicaner sans cesse, tel chiens et chats, puis adultes chez les notaires s’entredéchirer pour une part d’héritage, est-ce que le mot fraternité est bien choisi pour les valeurs qu’il doit porter ?  

A l’heure de la société de consommation le mot fraternité gravé sur les frontons des mairies ne semble plus à sa place. Il y a quelques temps un débat courrait dans la société française à savoir s’il ne fallait pas le changer par solidarité. Un « Liberté, Equité, Solidarité » planait dans l’air….. 

Des exemples … L’aide humanitaire est parfaitement dans ce cadre. Des hommes libres aidant d’autres hommes pour résoudre des problèmes de survie. (Eau, nourriture, un abri …).  

La mise en œuvre de cette fraternité : rendre plus efface la survie de tous par l’entraide de chacun. Il est plus facile de dépasser le stade de la survie avec une solidarité fraternelle : Ce que l’on doit à son frère (obligation morale ou vitale ?).  

Une facilité pour chaque individu  mais une nécessité vitale pour un groupe, une société, une civilisation….

Ainsi l’homme libre le fait pour l’autre mais aussi pour lui-même. Comme les trois cotés d’un triangle, Liberté, Egalité, Fraternité sont indissociables…

Il nous faut  relire l’Article premier de Déclaration universelle des droits de l’homme, 

« Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité». Depuis le 10 décembre 1948, dans ce premier article, pour les 6,7 milliard d’individus sur cette planète aujourd’hui, tout y est… 

 Jean -Marc Damien  

   

http://jeammarcdamien.unblog.fr/philop/la-fraternite/

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Denis CHAUTARD - dans politique
commenter cet article

commentaires