Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Journal de Denis Chautard
  • Journal de Denis Chautard
  • : Journal de Denis Chautard, Prêtre de la Mission de France, Retraité de l'Education Nationale, Membre de l'Association d'Entraide aux Migrants de Vernon et Aumônier de la Communauté Chrétienne des Policiers d'Ile de France
  • Contact

Recherche

Articles Récents

10 octobre 2013 4 10 /10 /octobre /2013 14:06

Immigration Lampedusa

En ce début de semaine, je ne peux oublier les images terribles de cette abominable catastrophe de Lampedusa. Ces 350 personnes comme femmes et enfants, morts aux portes de notre Europe, ils font suite à plusieurs milliers d'autres morts dans les mêmes circonstances. Ils doivent nous poser question sur ce qu'est aujourd'hui notre monde.

La brutalité de cette catastrophe, et le nombre des victimes, vont-ils enfin nous ouvrir les yeux, et ouvrir les yeux de nos gouvernants sur cette réalité de l'immigration pour des raisons économiques, de guerre, de lutte religieuse et de changements climatiques ? Cela ne peut plus durer. Les politiques actuelles de refus systématique de toute nouvelle immigration sont insupportables comme l’est la situation dans les pays d’où viennent ces migrants, pillés et exploités pendant tant d'années par les pays industrialisés qui ont fondé sur cette pratique, leur propre développement.

Il ne suffit pas que l’Eglise Catholique réaffirme la règle de l’accueil inconditionnel de toute personne en détresse. Elle doit renvoyer à la responsabilité politique des Etats européens qui ne veulent pas, surtout à la veille d'élections, affronter leurs peuples obnubilés par la crainte de l'étranger.
Ceux qui ont été les victimes de la catastrophe de Lampedusa, comme tous ceux qui arrivent dans nos pays européens, sont les victimes de cette situation que le pape François a dénoncée à Assise.

Je reprends ici sa propre expression lorsqu'il s'adressait aux personnes accueillies par la Caritas d’Assise :« Beaucoup d'entre vous ont été dépouillés par ce monde sauvage qui ne donne pas de travail, qui n'aide pas, un monde qui ne s'inquiète pas de savoir si il y a des enfants qui meurent de faim dans le monde, si des familles n'ont pas de quoi manger, n’ont pas de dignité. Ce monde ne s'intéresse pas à ces personnes qui doivent fuir l'esclavage, la famille, fuir en cherchant la liberté. Et quelle douleur quand nous voyons que cela amène la mort comme cela est arrivé à Lampedusa. Ce sont ces choses que fait l'esprit actuel du monde ».

Ces phrases fortes du Pape nous renvoient à notre responsabilité de chrétiens dans le monde. C'est le sens de l'engagement pris par tant d’entre vous pour lutter contre le chômage, pour accompagner les personnes en grande difficulté, pour lutter contre la faim dans le monde, et plus généralement pour le respect de la dignité de tout homme.

En cohérence avec le Pape François, nous chrétiens devons réagir et ne laisser aucune place aux discours et solutions simplistes fondées avant tout sur le refus de l’autre, la fermeture des frontières et le repli sur soi. C’est exigeant d’être chrétien aujourd’hui !

Le 9 octobre 2013

François Soulage

Président du Secours catholique depuis 2008.

 

 

Lien à la Source

Partager cet article

Repost 0
Published by Denis CHAUTARD - dans migrants
commenter cet article

commentaires