Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Journal de Denis Chautard
  • Journal de Denis Chautard
  • : Journal de Denis Chautard, Prêtre de la Mission de France, Retraité de l'Education Nationale, Membre de l'Association d'Entraide aux Migrants de Vernon et Aumônier de la Communauté Chrétienne des Policiers d'Ile de France
  • Contact

Recherche

Articles Récents

16 novembre 2012 5 16 /11 /novembre /2012 12:59

ROMS

Depuis un an, l’Association Européenne pour la défense des Droits de l’Homme (AEDH) mène une étude de la situation des Roms en Europe. Elle vient de publier un rapport pour le moins interpellant !

Selon l’AEDH, les Roms continuent à être victimes de violences en Europe et ce, au XXIe siècle. Exclusions et précarité sont aussi ce qui caractérise leur situation à la suite de l’attitude à la fois des Etats du Vieux continent, mais aussi des citoyens européens.

Pourtant, la Commission européenne avait lancé, en avril 2011, un cadre européen de stratégies nationales d’intégration des Roms. Cette initiative avait pour but d’inciter les Etats membres à mettre en place des politiques d’insertion des Roms et de lutter contre les discriminations sociales qu’ils subissent dans quatre domaines particuliers : l’accès à l’éducation, à l’emploi, au logement et à la santé. Toutefois, souligne l’AEDH, « rien n’avait été prévu dans ce plan d’action pour lutter contre les autres formes de discrimination et de violence que subissent les Roms en Europe ». D’où l’idée de rédiger un rapport sur cette autre problématique.

Un racisme hélas bien enraciné

Lors de son assemblée générale de mai 2011, l’AEDH a fait de la lutte contre le racisme anti-Roms une priorité de son travail. Ce rapport, intitulé « Les Roms en Europe au 21e siècle : violences, exclusions, précarité », liste les violences faites aux Roms dans les pays de l’Union européenne et dans d’autres Etats européens (Croatie, Suisse, Norvège, Serbie, etc.). Il se divise en trois parties : les violences d’Etat contre les Roms, les violences contre les Roms commises par les citoyens, les violences sociales subies par les Roms.

« Le but de ce travail est de montrer que les Roms ne sont pas seulement victimes de discriminations sociales mais bien de violences physiques dans tous les pays de l’Union européenne sans exception, et que le racisme anti-Roms est enraciné dans les sociétés européennes », explique l’association qui défend les droits de l’homme.

L’AEDH appelle donc les institutions européennes et les autorités nationales et locales des Etats membres de l’Union européenne à combattre ces violences et ce sentiment xénophobe tout en luttant pour le respect des droits sociaux des Roms en vue de garantir le succès des « stratégies d’intégration des Roms ».

JJD

 

Lien à la Source

Partager cet article

Repost 0
Published by Denis CHAUTARD - dans migrants
commenter cet article

commentaires