Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Journal de Denis Chautard
  • Journal de Denis Chautard
  • : Journal de Denis Chautard, Prêtre de la Mission de France, Retraité de l'Education Nationale, Membre de l'Association d'Entraide aux Migrants de Vernon et Aumônier de la Communauté Chrétienne des Policiers d'Ile de France
  • Contact

Recherche

Articles Récents

2 décembre 2011 5 02 /12 /décembre /2011 22:33

telethon-25-ans

 

En 2006, certains catholiques avaient dénoncé les « tentatives eugénistes » des équipes de chercheurs, financées par ce grand rendez-vous médiatique de la générosité qui se déroule cette année les 2 et 3 décembre.

 

Pour Mgr Michel Dubost, évêque d’Évry, les chrétiens sont en droit d’exprimer des interrogations sans pour autant renoncer à soutenir la recherche.

« Concernant le Téléthon, je crois qu’il faut rappeler que l’Église est toujours heureuse quand on essaie de guérir les gens et d’apporter des solutions à des couples dont les enfants sont malades ou qui ne peuvent pas avoir d’enfants. Nous aimons la vie et nous cherchons à la défendre. Quand des efforts sont réalisés en ce sens, nous essayons, quelles que soient les erreurs qui peuvent être faites, de soutenir cet élan. 

 

Cependant, nous avons toujours pensé que la recherche sur l’embryon n’est pas le seul chemin possible et que l’embryon ne doit pas être utilisé comme un matériel. Je ne saurais donc trop encourager les équipes de chercheurs du Généthon à Évry à participer à cette recherche dans ces conditions. Soyons clairs : elles ont accompli un travail formidable. 

Aujourd’hui, je pense qu’il faut aider le Téléthon à continuer ses recherches génétiques, notamment sur les maladies orphelines au sujet desquelles des progrès notables ont été réalisés. Je le ressens particulièrement lorsque je visite un centre spécialisé installé dans l’Essonne, qui accueille des enfants atteints de ces maladies. 

 

Ces recherches me paraissent indispensables et je le dis d’autant plus que j’émets un certain nombre de réserves sur la mise en images du Téléthon : je suis toujours un peu gêné que l’on montre ainsi des enfants, même si je peux comprendre qu’ils se sentent honorés par cette participation à la vie sociale. Cela posé, je dirais aux chrétiens qu’ils peuvent donner au Téléthon sans craindre de faire savoir que la recherche sur l’embryon n’est pas tolérable dès lors qu’elle le détruit. 

 

Encore une fois, la recherche plus globale autour de la génétique doit se poursuivre, d’autant que les appels de nombreux chrétiens, évêques ou laïcs, ont abouti à une prise de conscience sur les limites des résultats à partir de l’embryon. Le Téléthon, auquel on reproche parfois d’être un grand Barnum, a apporté beaucoup. 

Ceux qui le critiquent auraient sans doute aimé avoir la même idée. Il y a plus de trente ans, alors qu’un rendez-vous similaire existait déjà aux États-Unis, je me souviens que les responsables de la télévision publique m’avaient dit qu’ils ne le lançaient pas en France parce qu’il n’y avait pas d’espoir en matière de recherche. 

Maintenant que l’espoir existe, il faut l’entretenir. J’y suis d’autant plus attaché que mon frère était myopathe et je sais quelles avancées a permis le Téléthon, pour cette maladie comme pour bien d’autres. »

 

Propos recueillis par Bruno Bouvet

 

Lien à la source

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Denis CHAUTARD - dans famille
commenter cet article

commentaires