Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Journal de Denis Chautard
  • Journal de Denis Chautard
  • : Journal de Denis Chautard, Prêtre de la Mission de France, Retraité de l'Education Nationale, Secrétaire de l'Association d'Entraide aux Migrants de Vernon et Aumônier Catholique des personnels de la Préfecture de Police de Paris
  • Contact

Recherche

Articles Récents

5 janvier 2014 7 05 /01 /janvier /2014 21:02

crêche

 

A Noël, « Dieu s’est fait mortel, fragile, Il a partagé la condition humaine », et le monde est devenu « le lieu où marcher avec Lui », souligne le pape François lors de l’angélus, de ce 5 janvier 2014, place Saint-Pierre.

Le pape a commenté l’Evangile du jour, du deuxième dimanche de Noël (Jn 1,1-18). Le Vatican en effet ne célèbrera l’Epiphanie que demain, 6 janvier, contrairement à certains pays qui reportent la fête au dimanche le plus proche – comme en France.   

« Le Verbe s’est fait chair et il est venu habiter parmi nous » : « Dans ces paroles, qui ne finissent jamais d’étonner, il y a tout le christianisme », a estimé le pape.

C’est « la signification la plus profonde de la Naissance de Jésus » : « Dieu s’est fait mortel, fragile comme [l’homme], Il a partagé la condition humaine, excepté le péché », et Il a pris sur Lui les péchés des hommes.

Puisque Dieu, par l’Incarnation, a voulu « s’unir à chaque homme et à chaque femme », Il est devenu « le Dieu qui marche avec [l’homme] », a poursuivi le pape : « le monde et l’histoire sont le lieu où marcher avec Lui ».

Mettant en garde le croyant contre la tentation de « rester dans l’étroitesse de ses erreurs » et « dans l’angoisse de ses péchés », le pape a rappelé : « Jésus ne renonce pas et ne cesse pas de s’offrir lui-même et [d’offrir] sa grâce… Jésus est patient, Jésus sait attendre ».

Anne Kurian

 

Lien à la Source

Partager cet article

Repost0

commentaires

claudine onfray 05/01/2014 23:06


superbe


MERCI