Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Journal de Denis Chautard
  • Journal de Denis Chautard
  • : Journal de Denis Chautard, Prêtre de la Mission de France, Retraité de l'Education Nationale, Secrétaire de l'Association d'Entraide aux Migrants de Vernon et Aumônier Catholique des personnels de la Préfecture de Police de Paris
  • Contact

Recherche

Articles Récents

11 décembre 2012 2 11 /12 /décembre /2012 14:21

Damase 

Jérôme remet la traduction de la Bible au Pape Damase

 

« Ce grand Pontife apparaît au Cycle, non plus pour annoncer la Paix comme saint Melchiade, mais comme un des plus illustres défenseurs du grand Mystère de l'Incarnation. Il venge la foi des Eglises dans la divinité du Verbe, en condamnant, comme son prédécesseur Libère, les actes et les fauteurs du trop fameux concile de Rimini ; il atteste par sa souveraine autorité l'Humanité complète du Fils de Dieu incarné, en proscrivant l'hérésie d'Apollinaire. Enfin, nous pouvons considérer comme un nouvel et éclatant témoignage de sa foi et de son amour envers l'Homme-Dieu, la charge qu'il donna à saint Jérôme de travailler à une nouvelle version du Nouveau Testament sur l'original grec, pour l'usage de l'Eglise Romaine. Honorons un si grand Pontife que le Concile de Chalcédoine appelle l'ornement et la force de Rome par sa piété, et que son illustre ami et protégé saint Jérôme qualifie d'homme excellent, incomparable, savant dans les Ecritures, Docteur vierge d'une Eglise vierge.

 

La Légende du Bréviaire nous raconte une partie de ses mérites :

 

Damase, Espagnol, homme excellent et savant dans  les Ecritures, ayant convoqué le premier Concile de Constantinople, étouffa  la criminelle hérésie d'Eunomius et de Macédonius. Il condamna derechef l'assemblée de Rimini, déjà rejetée par Libère, et dans laquelle, comme l'écrit saint Jérôme, les artifices de Valens et d'Ursace firent proclamer la condamnation de la foi de Nicée, en sorte que le monde gémissant s'étonna d'être Arien.

 

Il édifia deux Basiliques: l’une sous le nom de Saint-Laurent, près le théâtre de Pompée, à laquelle il fit de très grands présents et donna des maisons et des terres; l'autre sur la voie Ardéatine, aux Catacombes. Il dédia le lieu embelli de marbres où les corps de saint Pierre et de saint Paul avaient reposé quelque temps, et il l'orna de vers composés avec élégance. Il écrivit aussi sur la Virginité en vers et en prose, et composa beaucoup d'autres poésies.

 

Il établit la peine du talion pour ceux qui auraient accusé quelqu'un faussement. Il ordonna que, selon l'usage déjà reçu en plusieurs lieux, on chanterait jour et nuit dans toutes les églises les Psaumes à deux choeurs, et qu'on ajouterait à la fin de chaque Psaume: Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit. Il chargea saint Jérôme de traduire le Nouveau Testament, selon la pureté du texte grec. Il gouverna l'Eglise dix-sept ans, deux mois et vingt-six jours, et fit cinq Ordinations au mois de décembre, dans lesquelles il créa trente-un Prêtres, onze Diacres, et soixante-deux Evêques pour divers lieux. Après avoir éclaté en vertu, en science et en sagesse, il s'endormit dans le Seigneur, sous l'empire du grand Théodose, étant presque octogénaire, et il fut enseveli sur la voie Ardéatine, avec sa mère et sa sœur, dans la Basilique qu'il avait édifiée. Ses reliques ont été transportées depuis dans l'église de Saint-Laurent, qui s'appelle de son nom, in Damaso. »

 

Lien à la Source

Partager cet article

Repost0

commentaires