Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Journal de Denis Chautard
  • Journal de Denis Chautard
  • : Journal de Denis Chautard, Prêtre de la Mission de France, Retraité de l'Education Nationale, Membre de l'Association d'Entraide aux Migrants de Vernon et Aumônier de la Communauté Chrétienne des Policiers d'Ile de France
  • Contact

Recherche

Articles Récents

16 décembre 2013 1 16 /12 /décembre /2013 17:15

Archeveque Bangui

« De nombreux chrétiens disent qu’ils veulent se venger. Mais les chrétiens doivent être habités par l’esprit de Dieu, et ne doivent pas tuer », a affirmé face à 1 500 fidèles Mgr Dieudonné Nzapalainga, archevêque de Bangui, dans l’homélie de la messe qu’il a célébrée dimanche dans la paroisse Saint-Charles Lwanga. « Nous sommes devenus des animaux, les exactions dépassent la raison quand on tue quelqu'un et qu'on brandit son bras », devait-il ajouter. Mgr Nzapalainga a exhorté les fidèles à suivre l’exemple de Nelson Mandela pour vaincre les divisions et retrouver la paix. Il citait ensuite le président américain Barack Obama qui « a lancé un appel d'Afrique du Sud pour inviter tous les Africains à rechercher la paix » .

Depuis le regain de violences il y a dix jours dans la capitale, des centaines de chrétiens sont venus trouver refuge à l'église Saint-Charles Lwanga, à la sortie nord, sur la route de Bouali.

Depuis le début des dernières violences entre chrétiens et musulmans qui ont fait plusieurs centaines de morts rien que dans la capitale, l’archevêque va partout dans Bangui et dans les camps de déplacés, souvent accompagné d'un imam, pour lancer des appels au calme. 

Pendant son homélie, l'archevêque, passe de la langue locale au français et s’emporte : « Ne soyez pas passif, n'attendez pas. Il faut un sursaut national, ne laissons pas la haine nous détruire. C'est notre pays, il n'y a pas d'alternative », dit-il encore en pointant du doigt les fidèles. (Avec AFP)

 

 

Lien à la Source

Partager cet article

Repost 0
Published by Denis CHAUTARD - dans paix
commenter cet article

commentaires