Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Journal de Denis Chautard
  • Journal de Denis Chautard
  • : Journal de Denis Chautard, Prêtre de la Mission de France, Retraité de l'Education Nationale, Membre de l'Association d'Entraide aux Migrants de Vernon et Aumônier de la Communauté Chrétienne des Policiers d'Ile de France
  • Contact

Recherche

Articles Récents

3 janvier 2012 2 03 /01 /janvier /2012 13:28

SteGenevive

 

Sainte Geneviève est née à Nanterre près de Paris en 422 à l’époque d’Attila le Hun. Son nom signifie « bouche céleste » ou « fille du ciel » Chez les Celtes, « gen » ou « géni » signifiait « engendrer ». Fille unique de Sévère et Gérontia, Geneviève se voue très jeune à Dieu et est si radieuse que les évêques Germain d’Auxerre et Loup de Troyes, en chemin vers l’Angleterre sont attirés par la fillette. À 15 ans, orpheline de ses deux parents, elle part vivre à Paris, se consacre définitivement à Dieu et mène une vie ascétique. Elle a des visions et prophétise ce qui provoque au début l’hostilité des Parisiens. Mais, Germain la soutient et la justesse de ses prédications changent les comportements.

En 451, lors du siège de Paris, grâce à sa bravoure, Geneviève convainc les Parisiens de ne pas abandonner leur cité aux Huns. Elle les encourage à jeûner et à prier ; elle prend soin des malades, nourrit les pauvres et inspire partout confiance. De fait, les envahisseurs détournent leur route vers Orléans et Geneviève est acclamée comme salvatrice et héroïne de son peuple. En 486, le courage de Geneviève est de nouveau de grand profit pour la ville de Paris où règne alors une terrible famine. Tandis que Paris est encerclée par les troupes de Childeric, Geneviève prend un bateau, descend la Seine, puis se rend de village en village pour implorer de la nourriture. Elle revient sur Paris avec onze bateaux chargés de maïs et de blé. Lorsque le siège est levé, par admiration pour son courage, Childeric relâche les prisonniers à la demande de la sainte.

Plus tard, elle devient la conseillère de Clovis qui se convertit en 496. Elle fait bâtir une église sur l’emplacement du tombeau de saint Denis, 1er évêque de Paris et convainc Clovis de faire ériger une église dédiée aux saints Pierre et Paul sur la Montagne Sainte-Geneviève, dans le 4ème arrondissement de Paris. La réputation de sainteté de Geneviève est si grande qu’elle parvient à saint Siméon le Stylite qui lui demande qu’elle se souvienne de lui dans ses prières. Elle meurt en 502 et est enterrée dans l’église Saint Pierre et Saint Paul aux côtés du roi Clovis et de la reine Clotilde.

Elle est la patronne des bergères, des gendarmes, des tapissiers et de la ville de Paris. Elle est invoquée pour lutter contre les désastres et la fièvre.

Lien à la source

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Denis CHAUTARD - dans foi
commenter cet article

commentaires