Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Journal de Denis Chautard
  • Journal de Denis Chautard
  • : Journal de Denis Chautard, Prêtre de la Mission de France, Retraité de l'Education Nationale, Secrétaire de l'Association d'Entraide aux Migrants de Vernon et Aumônier Catholique des personnels de la Préfecture de Police de Paris
  • Contact

Recherche

Articles Récents

14 octobre 2019 1 14 /10 /octobre /2019 20:58
Isidore Chautard, notre papa, aurait eu cent ans ce 15 octobre 2019

Isidore Chautard, notre papa, aurait eu cent ans ce 15 octobre 2019 puisqu’il est né le 15 octobre 1919 à Lapte (Haute Loire).

Cent ans c’est l’âge de la sagesse, de l’aboutissement et de la plénitude !

Il nous a quittés le 20 juin 2001, il y a 18 ans, le dernier jour du printemps comme pour nous dire qu’il a fait le choix de la jeunesse et que sa jeunesse est éternelle !

Il aimait particulièrement le rugby qu’il a pratiqué comme joueur puis comme dirigeant. Il a commencé à travailler à 14 ans dans une imprimerie à la suite de sa réussite au certificat d’études. Il a terminé sa carrière en 1979 alors qu’il était directeur de l’hôpital de Privas en Ardèche. Une carrière incroyable, qui serait totalement impossible aujourd’hui. Il s’est marié le 4 février 1945 avec Andrée Ferlat qu’il a connue à la jeunesse ouvrière chrétienne.

Ils ont eu quatre enfants : Marie, Denis, Paul et Jean.

Son départ reste encore aujourd’hui une « déchirure » : nous sommes amputés d’une partie de nous-même : c’est lui qui nous montré le chemin de l’attention aux petits et aux pauvres. C’est lui qui nous a appris à ne pas juger, à accueillir, à respecter. Il était d’une grande sensibilité. Il s’engageait pour les sans-abris, les exclus, les mal-logés. Il vivait une foi profonde : mélange de la « foi du charbonnier » et de sa formation (dans l’Action Catholique) qui l’invitait aux actes.

Il s’est battu pour vivre et faire vivre sa famille, pour donner du sens à la vie pendant et après la guerre de 39-45, la période la plus « noire » de notre histoire !

Il n’a pas connu son père emporté trop tôt par la maladie. Sa maman a repris la responsabilité de contremaitre du moulinage de soie de son mari à Lapte (Haute Loire). Elle n’a guère pu s’occuper de son petit dernier qui a été élevé par Denise (ma marraine) sa sœur aînée restée à la maison, qui est devenue sa deuxième maman et dont le décès dans les années 80 l’a profondément « ébranlé ». Les dernières années que j’ai partagées avec lui il m’a beaucoup interrogé sur ce qui allait se passer après sa mort. Il me disait sous forme de galéjade : « est-ce que je pourrais aller à la pêche, jouer à la belotte, jouer à la pétanque ? »

Isidore n’était pas un « bavard ». Il communiquait par un regard, une caresse, une colère. Il était « tout en actes » : amoureux, tendre et « contemplatif » !

Il ne nous a laissés ni or ni argent, mais il nous a montrés le chemin de l’amour, de la foi, de la solidarité et de la justice. Ce qu’il nous a transmis, c’est ce qui est « ma raison de vivre aujourd’hui », ce que je transmets à mon tour à mes proches, à mes enfants « de cœur » !

Il se contentait de peu. Il partageait tout. Il a gardé jusqu’à la fin ses beaux-parents à la maison.

Pendant des mois il allait arroser le jardin d’une mamie à 5h du matin avant de se rendre au travail ! Avec les quelques sous qu’il avait pu gagner il nous a emmenés quelques jours en vacances à Annecy, au Mont blanc, dans le massif du Pelvoux, à Marseille. (à 7 personnes dans une 403 Peugeot avec la grand-mère, le réchaud et la cocotte-minute !)

Denis Chautard

Le 15 octobre 2019

Partager cet article

Repost0
16 décembre 2018 7 16 /12 /décembre /2018 19:48
Dessin de Jason (9 ans)

Dessin de Jason (9 ans)

En ce jour de mes 70 printemps mes premières pensées et mes plus vifs remerciements vont à mes parents qui m’ont donné la vie, qui m’ont entouré de leur amour et qui m’ont ouvert « au sens de la vie » :

Isidore CHAUTARD né le 15 octobre 1919 et parti au ciel le 20 juin 2001 et Andrée FERLAT née le 4 février 1919 et partie au ciel le 24 août 2005 !

Je suis né le 16 décembre 1948 à 8h35 à la maternité de Privas (Ardèche) pendant que mon papa participait à la « messe » (était-ce prémonitoire ?)

Je viens remercier ma sœur Marie, mon beau-frère Robert, mes frères Paul et Jean ainsi que leurs épouses Betty et Josette sans oublier mes neveux et nièces, petits neveux et petites nièces… pour leur affection et leur soutien.

MERCI à tous mes amis en particulier ceux qui m’accompagnent depuis plus de 40 ans !

Tous vos messages d’amitié me vont droit au cœur ! Dieu vous bénisse !

MERCI à Lucia, Fabien, Laure, Edwin, Ethan, Jason, Odile, Gérard, Carole et Chantal : ma famille de cœur à Vernon pour leur affection au quotidien.

MERCI à tous ces « enfants » venus d’Afrique ou d’ailleurs qui m’appellent affectueusement « papa » et me donnent tellement d’amour !

MERCI à la Communauté Saint Jean Baptiste de la Paroisse de Vernon

MERCI aux Passionnistes de Croisy sur Eure, aux Bénédictines du Prieuré de Béthanie à Blaru, aux Sœurs de Jésus au Temple à Vernon : leurs prières sont un soutien tellement précieux !

MERCI à la Communauté Chrétienne des Policiers d’Ile de France qui a vraiment besoin de réconfort en cette période bien difficile pour notre pays !

MERCI à mon équipe Mission de France d’Evreux avec qui je partage l’Evangile, la Mission et la vie fraternelle !

« Soyez dans la joie du Seigneur, soyez toujours dans la joie, le Seigneur est proche » (2ème lecture de la messe de ce dimanche : Philippiens 4, 4-5)

Denis Chautard

A Vernon le 16 décembre 2018

Partager cet article

Repost0
30 août 2016 2 30 /08 /août /2016 08:57
Trois prêtres fêtent actuellement leurs 90 ans dans le diocèse d’Evreux

Les prêtres aînés du diocèse d’Evreux en 2012

Les natifs de l’année 1926 et du signe de la vierge ont reçu une bénédiction toute particulière !

Trois prêtres, dans le diocèse d’Evreux, franchissent ces jours-ci le cap de leurs 90 printemps – avec bon pied et bon œil :

Henri BUDIN à Vernon né le 30 août 1926 (sur la photo, au 2ème rang le premier à droite)

André BLERVAQUE à Evreux, de la Mission de France, né le 12 septembre 1926 (sur la photo au 1er rang le premier à droite)

Roland CHESNE à Vernon né le 20 septembre 1926 (sur la photo au 2ème rang le deuxième à gauche)

Tous mes vœux pour un JOYEUX ANNIVERSAIRE, toute mon amitié et ma solidarité dans le ministère au service de l’Evangile et de nos frères !

Denis Chautard

Partager cet article

Repost0
11 janvier 2015 7 11 /01 /janvier /2015 21:32
Il y aura 20 ans, le 13 janvier 2015, destitution de Jacques Gaillot, Evêque d’Evreux

Il y aura vingt ans le 13 janvier 2015, notre évêque d’alors, Jacques Gaillot, a été renvoyé de son siège d’Evreux pour un diocèse « virtuel » : Partenia. Ce moment a été une grave blessure dans l’Eglise diocésaine et bien au-delà. Vingt ans après nous ne l’oublions pas. Voici la lettre que je lui ai adressée le jour même de sa destitution.

« Cher Jacques,

L’annonce de ton départ imposé nous a tous consternés et nous laisse orphelins. C’est une grave blessure à l’Eglise et au ministère de l’Evangile.

(…) Tu peux être assuré dans ce moment d’épreuve terrible pour toi, de tout mon soutien, de toute mon affection et de ma prière. Tu peux être assuré que ce chemin d’Evangile que tu as tracé avec nous ne sera pas perdu ni délaissé alors que tu es contraint de nous quitter.

En ce jour noir je pense à tous ces gens simples, tous ceux du petit peuple, pour qui tu représentes la liberté et la tendresse, la douceur et la miséricorde et qui vont ressentir cela comme un odieux abandon, comme un affront et un scandale ... au nom de je ne sais quelle raison d’Etat ! Je pense à ces risques graves de fracture et de revanche de la part de quelques-uns qui vont maintenant dresser la tête !

Je compte sur ta prière, sur ta douceur et sur ton courage pour nous aider à continuer et à demeurer fidèles au Christ de l'évangile - qui lui le premier s’est fait condamner par les « grand prêtres » !

Ton frère et ton ami :

Denis

Prêtre de la Mission de France

Vernon, vendredi 13 Janvier 1995 »

Partager cet article

Repost0