Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Journal de Denis Chautard
  • Journal de Denis Chautard
  • : Journal de Denis Chautard, Prêtre de la Mission de France, Retraité de l'Education Nationale, Membre de l'Association d'Entraide aux Migrants de Vernon et Aumônier de la Communauté Chrétienne des Policiers d'Ile de France
  • Contact

Recherche

Articles Récents

3 juillet 2016 7 03 /07 /juillet /2016 09:01
Jérémie aurait eu 30 ans ce 3 juillet 2016

Il y a 30 ans, le 3 juillet 1986, Jérémie, le troisième enfant de ma belle sœur Josette et de mon frère Jean venait au monde à 8h50 à Villeurbanne un beau matin alors qu’un orage très violent avait détruit durant la nuit des caténaires de la ligne TGV Paris – Lyon. Je dormais chez Jean et Josette cette nuit là – qui était le dixième anniversaire de mon ordination diaconale au Carmel de la Paix à Mazille (Saône et Loire). Jérémie était atteint d’une maladie génétique, la « mucoviscidose » qui l’obligera à se « surpasser » pour vivre, pour donner sens à sa vie et pour montrer la route du « bonheur » à tous ceux qui l’ont côtoyé. Jérémie nous a quittés le 17 mai 2010. La célébration de son dernier A-Dieu, jeudi 20 mai 2010, dans l’église de Saint Privat (Ardèche), où 200 lumignons ont été allumés en provenance de toutes les régions de France, demeure un moment exceptionnel de force et de solidarité au cœur de cette très dure épreuve.

Désormais il nous accompagne et veille sur nous "du haut du ciel" !

En ce jour de ses 30 ans je laisse la parole à Nicolas son frère, qui écrivait cet éloge « prémonitoire » 5 mois avant son décès.

« Mon Frère, ce Héros (Ordinaire) !

Il y a 23 ans la vie te lança un défi : « Ecoute-moi bien p’tit gars ! T’as tout ce qu’il faut pour être quelqu’un de bien, alors c’est trop facile tout ça ! Je vais te doter d’un moral d’acier, et, pour te mettre à l’épreuve tu vas devoir vivre avec une « tare génétique » qui t’empêchera de progresser normalement. »

Et voilà ce p’tit bout qui débarque le 3 juillet 1986 avec la muco !

Mais t’as réussi à chambouler les plans de la VIE et ce n’est pas un moral d’acier que tu as réussi à engendrer, mais l’ESPOIR avec un grand « E », si bien que ton père a même réussi à le faire partager à des centaines de gens touchés par cette maladie en créant les « Virades de l’Espoir » en Ardèche !

Tu as aussi redonné l’Espoir à ta maman, qui, lorsqu’elle était au fond du gouffre, n’aurait jamais pu imaginer passer Noël avec toi en 2009.

Ton frère et ta sœur, tes amis et même des gens que tu ne connais pas, sans cet Espoir que tu leur fais partager, va savoir où ils en seraient aujourd’hui !

Moi, ton grand frère, si je sais où j’en suis, c’est un peu grâce à toi, si je suis resté dans le « droit chemin », c’est que je sais que je dois m’accomplir pour te remercier de cet Espoir que tu me procures, que je suis sur terre pour une simple et bonne raison : « VIVRE » !!!

Alors, que cet Espoir ne tombe jamais dans l’oubli et que ton combat ne soit pas vain, je te promets d’assouvir mes passions et de faire partager cet Espoir à mes proches et à ma descendance.

Et quand tu auras tes nouveaux poumons, on ira courir tous les deux, et plus tard tu pourras prendre tes neveux et nièces dans les bras et leur dire : « votre tonton, s’il est là aujourd’hui, c’est parce que l’Espoir s’est battu à ses côtés, et vous aussi, il coule dans vos veines et il est dans vos cœurs »

Alors, p’tit frère, pour conclure, je veux simplement de dire que c’est sûrement cet Espoir qui est en toi comme je l’espère en beaucoup de monde, qui sauvera ce qui reste de bon en nous. JE T’AIME ! »

Nicolas Chautard

24 décembre 2009

Lien à la Source

Partager cet article

Repost 0
Published by Denis CHAUTARD - dans Deuil
commenter cet article
28 novembre 2015 6 28 /11 /novembre /2015 11:13
Hommage de la nation aux victimes du 13 novembre 2015

Camélia Jordana, Yael Naim et Nolwenn Leroy interprètent "Quand on a que l'amour" de Jacques Brel

Les trois chanteuses ont repris, vendredi aux Invalides, le célèbre morceau de Jacques Brel devant le président de la République au bord des larmes.

"Quand on n'a que l'amour pour parler aux canons". Le titre mythique de Jacques Brel a raisonné dans la cour des Invalides, vendredi, tel un message de paix et d'union adressé aux terroristes qui ont frappé Paris le 13 novembre dernier. "Quand on n'a que l'amour", écrite par l'artiste belge en 1956, a été interprétée par les chanteuses Camélia Jordana, Nolwenn Leroy et Yael Naim, lors de la cérémonie d'hommage aux victimes, devant le président Hollande au bord des larmes.

C'est Yael Naim, chanteuse d'origine franco-israélienne de 37 ans, qui a prononcé les premières phrases de cette chanson. "Quand on n'a que l'amour, à s'offrir en partage, à jour du grand voyage", a-t-elle chanté, guitare à la main.

Camélia Jordana et sa voix suave, Nolwenn Leroy et son timbre puissant, Yael Naim et son ton juste et sobre, se sont succédé pour interpréter chacune un couplet du morceau.

Les trois jeunes femmes ont terminé en chœur sur : "amis le monde entier".

Cliquez sur la vidéo ci-dessous et sur l’icône « plein écran »


Camélia Jordana, Yael Naim et Nolwenn Leroy... par LCP

Partager cet article

Repost 0
Published by Denis CHAUTARD - dans Deuil
commenter cet article