Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Journal de Denis Chautard
  • Journal de Denis Chautard
  • : Journal de Denis Chautard, Prêtre de la Mission de France, Retraité de l'Education Nationale, Secrétaire de l'Association d'Entraide aux Migrants de Vernon et Aumônier Catholique des personnels de la Préfecture de Police de Paris
  • Contact

Recherche

Articles Récents

11 janvier 2019 5 11 /01 /janvier /2019 08:29
Dernier A-Dieu à Cécile, musicienne dans la Police

Nous avons accompagné Cécile 47 ans, musicienne dans la Police, pour un dernier A-Dieu mardi 9 janvier 2019 à Meudon la Forêt. J’ai été particulièrement touché par le témoignage de Pascal, l’un de ses collègues de travail :

« Cécile, partenaire de vie professionnelle récemment arrivée à nos côtés et rapidement devenue proche a disparu.

Nos pensées, celles de ses collègues et celles de tout l’orchestre sont depuis le 20 décembre pour vous Frédéric, son frère, et pour vous Mesdames et Messieurs les membres de sa famille.

 

 Cécile nous rappelle que le sens de la vie est la plus pressante des questions.

La vie ….ses joies, ses découvertes, ses aspérités, son cheminement et son inéluctable échéance  la mort, qui est devant nous, qui nous attend, dans toute son implacabilité…. cette course contre la mort dont on ne sort jamais gagnant.

 

Cécile avait livré et partagé avec spontanéité depuis le 1esptembre lors de son arrivée à nos côtés pour un nouveau parcours professionnel son amabilité, sa déférence, son sourire, sa bonne humeur et parfois sa facétie, mais elle avait aussi laissé entrevoir, souvent à son insu, sa fragilité et certainement plus grave encore ….sa vulnérabilité

L’expression d’une fragilité est la révélation que l’homme est imparfait mais la vulnérabilité est de nature toute différente ; c'est le fait d'être exposé à ce qui ne dépend pas de soi, à ce qui est hors de notre contrôle et de notre maîtrise, c’est être confronté à l’échec, à la meurtrissure …. Être vulnérable, c'est s'ouvrir, s'exposer à la blessure. Et quelquefois, c’est face à un questionnement sans suffisamment de réponse sur sa propre raison d’être, que prennent racine tristesse, dégoûts et désespoirs, que la douleur dépasse toutes les ressources qui permettent d'y faire face.

Le temps aura manqué pour faire davantage comprendre à Cécile sur quelle présence discrète et silencieuse de notre part elle pouvait compter, de quelle oreille attentionnée elle pouvait bénéficier, pour  que le repli sur soi, l’intériorité frappée du sceau de secret défense ne soient pas une fatalité, pour que  le dictat social de la permanente dissimulation et de la carapace obligée ne contraignent pas à la résidence surveillée de ses propres ressentis et de ses souffrances même si ces derniers temps le bien être de Cécile s’affichait davantage et que s’annonçait une vie plus heureuse et de plus en plus sereine.

L’absence de Cécile, sa place laissée vide et le pesant silence qui l’entoure nous parlent. Que sa disparition prématurée nous inspirent pour que même dans un contexte de relations professionnelles, de part et d‘autre, nous ayons le souci de comportements toujours plus altruistes, des preuves à donner de cœurs plus généreux, de mains tendues, de mains ouvertes, de regards plus attentifs.

Puisse le singulier et triste destin de Cécile nous aider à cela et mieux nous renseigner sur la meilleure des deux façons de vivre sa vie : l'une en faisant comme si rien n'était un miracle, l'autre comme si tout était un miracle. »

Partager cet article

Repost0
13 mars 2017 1 13 /03 /mars /2017 11:44
Funérailles de Marc – 83 ans – vendredi 10 mars à la Collégiale de Vernon

Vendredi 10 mars 2017, j’ai présidé à la Collégiale de Vernon les funérailles de Marc – 83 ans - décédé le vendredi 3 mars à 19h chez lui à Vernon des suites d’une longue maladie.

Je vous invite à prier pour lui et pour sa famille.

Afin de vous y aider, je vous confie le mot que j’ai prononcé au moment de l’accueil ainsi que le magnifique témoignage de l’une de ses petites filles lors du dernier adieu.

 

Accueil de Denis :

« Marc est un ami de longue date. Nous avons partagé des moments de grande joie mais aussi mais aussi des moments de tristesse. Notre dernier rendez-vous c’était lundi 27 février, le début de la semaine où il nous a quittés. Ce jour-là je lui ai donné le sacrement des malades. Ce fut un grand moment de foi. Marc l’a vécu intensément et dans la paix. J’en reste profondément marqué.

Perdre un être cher c’est toujours un arrachement et une déchirure.

Chantal, perdre ton mari c’est perdre ton âme sœur, ton protecteur, ton amour de jeunesse, ton compagnon de route avec qui tu as partagé à peu près 60 ans de ta vie.

Chantal tu vas vraiment avoir besoin de notre présence, de notre affection, de nos prières et de notre solidarité.

Perdre un père c’est devenir orphelin et héritier.

Mais vous devenez maintenant héritiers, héritiers du sens de la vie que Marc vous a transmis, héritiers des valeurs auxquelles il était par-dessus tout attaché : l’amour de sa famille, l’amour des autres, l’honnêteté et le goût du travail bien fait !

Avec votre maman et votre mamie, c’est vous ses enfants et petits-enfants qui êtes désormais en première ligne pour transmettre ce que vous avez reçu de lui !

Marc était un artisan et même un artiste pâtissier. Sa vie durant il a travaillé pour les autres. Il a créé, préparé, tellement de desserts. Il a régalé petits et grands. Il fallait se lever très tôt et travailler dur.

Le dessert n’est pas une nécessité vitale. C’est un plus de finesse, de douceur, de délicatesse. Il apporte comme un « supplément d’âme » !

Marc ne s’exprimait pas beaucoup avec des mots. Il était tout en « actes ». Il se donnait vraiment.

Nous venons MERCI à Marc et MERCI à Dieu de nous avoir donné Marc.

Cette célébration lui ressemble ! Elle a été préparée avec soin par la famille qui a choisi les textes, les chants et les musiques.

Que l’amitié, l’amour nous rassemble autour de Marc. Que la force de la prière, de nos mercis nous donnent de vivre ce moment comme une provision d’espérance pour la route. »

 

Témoignage de Gaëlle :

« Nous venons te dire adieu,

Toi que nous aimons, nous te remettons à Dieu.

Nous avons ensemble fait tant de choses,

Nous avons mangé, bu, partagé les soucis et travaux quotidiens.

Avec toi, nous avons partagé tant de projets et tant d’espoirs.

Vendredi tu as rejoint tous ceux que nous avons aimés et qui nous ont quittés.

Un fils, un homme, un mari, un père et grand-père ;

Toutes ces tâches accomplies laissent derrière toi ton rire et ton sourire qui resteront à jamais souvenirs.

Tu as marché toute ta vie auprès des bonnes personnes,

C’est pourquoi aujourd’hui je sais que ton chemin t’a mené au bonheur.

Comme un mur, la mort nous sépare de toi.

Comme le souffle du vent qui balaie les obstacles,

Notre amour, notre affection et notre espérance s’en iront te rejoindre là où désormais tu nous attends.

Pour toujours tu seras dans nos cœurs ; la vie a décidé de ton départ.

Et nous devons te dire au revoir.

J’ai aujourd’hui reconnu le bonheur au bruit qu’il a fait en partant.

Malgré cela, je ne pleure pas de t’avoir perdu,

Au contraire je me réjouis de t’avoir connu.

Merci pour tout cet amour partagé Poupy,

Nous serons plus grands de t’avoir aimé. »

 

Funérailles de Marc – 83 ans – vendredi 10 mars à la Collégiale de Vernon

Partager cet article

Repost0