Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Journal de Denis Chautard
  • Journal de Denis Chautard
  • : Journal de Denis Chautard, Prêtre de la Mission de France, Retraité de l'Education Nationale, Membre de l'Association d'Entraide aux Migrants de Vernon et Aumônier de la Communauté Chrétienne des Policiers d'Ile de France
  • Contact

Recherche

Articles Récents

23 octobre 2015 5 23 /10 /octobre /2015 18:05
Pèlerinage des Gitans à Rome

Pour célébrer le 50ème anniversaire du couronnement de Notre-Dame des Gitans par le bienheureux Paul VI, une délégation française de 1700 voyageurs est à Rome, du 23 au 27 octobre 2015. Mgr François Jacolin, évêque de Mende, évêque accompagnateur du peuple du Voyage, est présent.

Roms, Sintis et « autres groupes itinérants » ont rendez-vous à Rome pour célébrer les 50 ans de la messe célébrée au milieu des Gitans par le pape Paul VI.

Dans l’édito de La Roulotte, paru en septembre 2015, Mgr François Jacolin, évêque de Mende, en précise l’objectif spirituel : devenir « disciple-missionnaire », comme l’y invite le pape François dans son exhortation apostolique Evangelii Gaudium.

Il rappelle ainsi l’importance de Marie : « Avec l’Esprit Saint, il y a toujours Marie au milieu du peuple ». Marie, « Mère de l’Eglise évangélisatrice », « Etoile de la Nouvelle Evangélisation ».

Pèlerins perpétuels, exilés volontaires, réfugiés toujours en chemin, voyageurs sans repos

C’est ainsi que Paul VI s’étaient adressé aux voyageurs rassemblés à Pomezia, du 24 au 27 septembre 1965. « (…) vous qui regardez le monde avec méfiance et qui êtes regardés par lui de la même manière » avait-il dit.

50 ans après ces paroles, cette rencontre sera l’occasion de faire le point sur la situation des Gens du Voyage en Europe. Ils avaient alors gagné en visibilité au sein des épiscopats. Qu’en est-il aujourd’hui ? C’est aussi suite à cet évènement que le Conseil pontifical de la Pastorale des Migrants avait reçu la responsabilité pastorale « des Nomades et Gitans ». Des prêtres aumôniers avaient été nommés auprès des Gens du Voyage dans les pays d’accueil, comme la France.

« Nous pouvons compter sur le Pape qui a pris lui-même l’initiative de ce pèlerinage pour nous dire des paroles fortes, fixer un cap, nous renouveler dans l’espérance » répond le Père Vincent Bassereau, aumônier des Gitans.

2015, une « date importante, historique » ?

P. Vincent Bassereau souhaite que ce pèlerinage soit un temps privilégié pour « nourrir notre foi ». « Rome pour un chrétien, écrit-il, est d’abord le lieu de la confession de foi des deux colonnes de l’Eglise, saint Pierre et saint Paul. Aller en pèlerinage à Rome c’est d’abord vouloir se rendre au pied de la tombe de l’apôtre saint Pierre qui est mort crucifié (…) » « Aller à Rome, poursuit-il, c’est rendre grâce pour cette nuée de martyrs qui nous ont précédés, c’est méditer leurs exemples, c’est demander leur prière pour que notre foi soit aussi forte que la leur. C’est aussi penser et prier pour les innombrables martyrs d’aujourd’hui ». « Les voyageurs découvriront avec étonnement et émerveillement que, s’ils semblent parfois isolés sur leur terrain, il y a énormément d’autres voyageurs catholiques dans tant de pays ». Que de grâces à recevoir !

Au programme

Catéchèses et visites des hauts lieux du christianisme à Rome (Basilique Saint-Pierre, catacombes…) mais aussi Chemin de Croix au Colisée, concert de musique tsigane à la Basilique Santa Maria in Trastevere et enfin audience avec le Pape François en salle Paul VI. Plusieurs terrains de campings les accueilleront.

Lien à la Source

Partager cet article

Repost 0
Published by Denis CHAUTARD - dans Gitans
commenter cet article
26 mai 2014 1 26 /05 /mai /2014 17:27
Pèlerinage des Gitans aux Saintes Maries de la Mer

A l'heure des élections européennes, des responsables politiques de toute l'Union se pressent aux Saintes-Maries-de-la-Mer, lieu du pèlerinage annuel du peuple gitan. Histoire de rappeler que les gens du voyage ont été les premiers à tisser des liens au-delà des Etats.

Comme chaque année, ils se pressent de toute l'Europe pour prier leur patronne, Sainte-Sarah. Mais à l'heure des élections européennes, conscients d'être parfois au coeur des enjeux géopolitiques, les gens du voyage ont décidé d'inviter des responsables politiques à partager ce moment de piété avec eux.

Un consul roumain et un ministre hongrois dans la procession

Il y a là le Consul de Roumanie à Marseille, le président du Conseil Economique et Social Européen, le ministre hongrois des Affaires sociales. Ce dernier rappelle que la Hongrie a introduit la culture gitane dans les programmes scolaires. Il voudrait que les autres pays en fassent autant.

Reconnaissance de leur rôle dans l'histoire de l'Europe

Car qu'ils soient gitans, tziganes, manouches, roms ou bikers du voyage, tous ont traversé l'histoire de l'Europe et voudraient maintenant voir la leur reconnue. Un message qu'ils ont délivré à leurs invités de marque, sous le regard de nos reporters sur place Caroline Agullo et Laurent Beaumel.

Valérie Luxey

Lien à la Source

Partager cet article

Repost 0
Published by Denis CHAUTARD - dans Gitans
commenter cet article