Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Journal de Denis Chautard
  • Journal de Denis Chautard
  • : Journal de Denis Chautard, Prêtre de la Mission de France, Retraité de l'Education Nationale, Secrétaire de l'Association d'Entraide aux Migrants de Vernon et Aumônier Catholique des personnels de la Préfecture de Police de Paris
  • Contact

Recherche

Articles Récents

15 septembre 2020 2 15 /09 /septembre /2020 16:17
Geneviève, patronne de Paris, au service du bien commun et de la paix

Le Diocèse de Paris fête en 2020 les 1600 ans de la naissance de Sainte Geneviève (dont la naissance est estimée en l’an 420), Patronne de Paris et des Parisiens. L'église qui lui était consacrée (la basilique Sainte Geneviève) est devenue à la révolution Française le "Panthéon", c'est à dire le monument que la France consacre aux "grands hommes" !
Avec les prêtres de Paris nous avons été reçus au Panthéon lundi 14 septembre 2020 par l’administrateur du lieu monsieur David MADEC avant que Vincent THIALLIER, prêtre du diocèse de Paris et historien nous présente l’histoire du Panthéon ainsi que les fresques murales de Pierre PUVIS de CHAVANNES qui retracent les grands moments de la vie de Geneviève. 
Le curé de Saint ETIENNE du MONT, l’église où sont vénérées les reliques de Sainte Geneviève,  Denis METZINGER, auteur de l’ouvrage « Geneviève au service du bien commun et de la paix » nous a ensuite accueillis dans son église pour les vêpres le la Croix Glorieuse, vêpres présidées par l’archevêque Michel AUPETIT, vêpres au cours desquelles nous avons renouvelé nos engagements de prêtres au service de l’évangile et de nos frères. 
Voici la préface du livre de Denis METZINGER par Michel AUPETIT, archevêque de Paris :

« En cet an de grâce 2020, nous allons fêter joyeusement la sainte patronne de Paris, sainte Geneviève, née il y a 1600 ans. Cette plongée dans une histoire si lointaine peut nous paraître archaïque et pourtant cette femme exceptionnelle a marqué ses contemporains de manière considérable et peut vraiment inspirer notre temps en raison de ses qualités personnelles qui dépassent largement les contingences de cette époque troublée.
L’auteur de ce livre, le père Denis Metzinger, est le curé de Saint-Étienne du Mont où sont conservées ce qu’il reste des reliques de la grande sainte sur la « montagne » qui porte son nom. Après une brève reprise de sa vie indispensable pour mieux la connaître, l’auteur s’attache à nous montrer l’actualité étonnante de notre chère patronne.
Femme d’action, elle manifesta un cou­rage exceptionnel et une détermination sans faille qui lui permirent de résister aux inquiétudes et à la pusillanimité de ses concitoyens, lesquelles sont aussi fortes aujourd’hui dans notre monde occidental déboussolé qui aurait certai­nement besoin de personnalité de cette trempe.
Elle n’eut peur ni d’Attila, le Hun san­guinaire, ni plus tard des récents vain­queurs, les francs Childéric et son fils Clovis qui lui vouèrent une réelle admi­ration.
Si elle fut une femme de courage, elle fût aussi une femme de conviction. Par sa consécration, elle manifesta dans sa vie les valeurs évangéliques qu’elle fit rayon­ner jusque chez les païens, nouveaux maîtres de cette terre encore marquée par la civilisation romaine.
Elle n’hésita pas à engager sa vie et ses biens pour secourir les parisiens affamés. Sa bonté la poussa à venir en aide aux plus nécessiteux.
On comprend qu’une telle femme magnifique, unifiée par sa profonde vie intérieure, puisse aujourd’hui encore fas­ciner les foules. Elle demeure un modèle pour tant de jeunes femmes qui, comme elle, se consacrent à Dieu et à leurs frères humains dans le don généreux de leur vie. C’est pourquoi, en contemplant la destinée de sainte Geneviève, nous pou­vons comme le fait le père Metzinger, revisiter l’époque qui est la nôtre, ses tentations, ses faiblesses, ses ignorances et les points positifs sur lesquels s’ap­puyer pour construire une civilisation de l’amour. Nous croyons qu’elle protège encore notre cité comme elle le fit jadis et nous lui confions notre prière pour Paris et ses habitants afin qu’elle la présente à Dieu de manière ajustée.
Qu’elle soit pour tous les baptisés un exemple, elle qui sut honorer sa dignité de fille de Dieu de la manière la plus conséquente.
Redécouvrons le zèle missionnaire de cette grande figure de notre histoire de France dont la sainteté illumine aussi notre Église. »

+ Michel AUPETIT Archevêque de Paris.

Lien à la Source
 

Plaque dans l'église Saint Etienne du Mont

Plaque dans l'église Saint Etienne du Mont

Fresque murale dans la nef du Panthéon du peintre Pierre PUVIS de CHAVANNES

Fresque murale dans la nef du Panthéon du peintre Pierre PUVIS de CHAVANNES

Partager cet article

Repost0