Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Journal de Denis Chautard
  • Journal de Denis Chautard
  • : Journal de Denis Chautard, Prêtre de la Mission de France, Retraité de l'Education Nationale, Membre de l'Association d'Entraide aux Migrants de Vernon et Aumônier de la Communauté Chrétienne des Policiers d'Ile de France
  • Contact

Recherche

Articles Récents

11 juin 2012 1 11 /06 /juin /2012 14:56

StBarnabé

Joseph, surnommé Barnabé ou Barnabas († v. 75) était un juif, lévite originaire de Chypre (Ac 4:36) devenu chrétien peu après la Pentecôte. Il a une place importante dans les débuts de l'Église, comme celui qui présenta Paul de Tarse aux chrétiens d'Antioche et fut son premier compagnon de voyage.

Considéré comme saint et apôtre par l'Église catholique romaine comme par les orthodoxes il est liturgiquement commémoré le 11 juin.

Biographie

Né quelque 3 ans avant J.-C. à Salamine dans l'île de Chypre[réf. souhaitée], Barnabé ne faisait pas partie du groupe des douzeapôtres. Cependant les Actes des Apôtres lui en attribuent le titre au sens large, comme à Paul. Cf. Ac 14:14 : « Informés de la chose, les apôtres Barnabé et Paul déchirèrent leurs vêtements… ». Barnabé était le cousin de Marc l'évangéliste dont la mère, Marie était alors sa tante (12 Actes 12, 12 et 10 Col 4, 10). Il avait mis tous ses biens à la disposition des apôtres. De son nom, Joseph, il avait été surnommé Barnabé par les apôtres, ce qui signifie « fils d'encouragement » (Ac 4:36)1.

Barnabé accompagnait Paul de Tarse dans ses premières missions chez les païens. Il est mentionné dans les Actes des Apôtres au chapitre 15 au sujet du concile de Jérusalem.

La coopération entre Paul et Barnabé connut un désaccord au sujet de la composition de leur équipe, lors du second voyage apostolique de Paul. Barnabé voulait emmener Marc, son cousin, mais Paul n'était pas de cet avis. Ils se séparèrent donc et formèrent deux équipes. Paul et Silas partirent pour la Lycaonie, tandis que Barnabé et Marc s'en allèrent évangéliser Chypre (Ac 15:36-40).

Là s'arrêtent les données fondées sur des documents fiables remontant au premier siècle. La suite repose sur des traditions beaucoup plus tardives et moins sûres.

Barnabé se serait retiré dans l'île de Chypre où il serait mort martyrisé près de Salamine, l'actuelle Famagouste. Son tombeau, découvert sous l'empereur Zénon (ve siècle), contenait un exemplaire de l'Évangile selon Matthieu, le monastère de saint Barnabé (occupé) qu'il serait mort en l'an 75 après J.-C.

Œuvres ?

Selon Tertullien, dans le De Pudicitia (20), Barnabé serait l'auteur de l'Épître aux Hébreux. Cette attribution ne manque pas d'une certaine vraisemblance. D'une part, parmi les hypothèses possibles2, elle est la seule remontant à un auteur de l'antiquité et d'autre part l'épître entière se présente comme étant une parole d'exhortation ou d'encouragement, allusion au surnom de l'apôtre ? (Cf. He 13,22).

Il est aussi traditionnellement associé à l'Épître de Barnabé, bien que les érudits modernes pensent qu'il est plus probable que cetteépître ait été écrite à Alexandrie dans les années 130.

On lui a également attribué des Actes qui sont apocryphes, et un Évangile de Barnabé, certainement apocryphe souvent attribué aux musulmans bien que ces derniers le rejettent et ne reconnaissent pas son authenticité (Il contredit les récits du Coran et l'histoire de Marie telle qu'elle est relatée dans la tradition musulmane).

 

Lien à la Source

Partager cet article

Repost 0
Published by Denis CHAUTARD - dans foi
commenter cet article

commentaires