Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Journal de Denis Chautard
  • Journal de Denis Chautard
  • : Journal de Denis Chautard, Prêtre de la Mission de France, Retraité de l'Education Nationale, Membre de l'Association d'Entraide aux Migrants de Vernon et Aumônier de la Communauté Chrétienne des Policiers d'Ile de France
  • Contact

Recherche

Articles Récents

/ / /
Saint Raphaël, l’archange, patron de la cité du Var

Saint-Raphaël Archange et l'histoire du jeune Tobie

Saint-Raphaël fait partie des trois archanges reconnus par l'Eglise qui siègent devant de trône de Dieu : Saint Michel le milicien céleste, qui remporte la victoire sur Lucifer, Saint-Gabriel le messager divin qui annonce la nouvelle à la Vierge Marie et Saint-Raphaël "le remède de Dieu" qui accompagne Tobie et guérit son père aveugle.

Le culte de Saint-Raphaël s'est largement développé dès le Moyen Age et de nombreuses communautés se sont placées sous sa protection. Si l'on trouve deux Saint-Raphaël en France, notre cité méditerranéenne et un petit village près de Périgueux, si l'Italie n'a qu'un Saint-Raphaël-Cimena dans la province de Turin, l'Espagne compte plusieurs Saint-Raphaël près d'Alicante, de Séville, de Madrid.

En Amérique du Sud, les localités dédiées au Saint sont multiples : en Argentine, en Bolivie, eau Chili, en Colombie, au Costa Rica, aux Philippines, à Haïti, au Honduras, au Mexique, au Nicaragua, au Pérou, etc.

Aux Etats-Unis, on trouve un Saint-Raphaël en Californie.

Notre cité a la chance de posséder un témoignage de très grande valeur, une plaque de marbre de l'ancienne église dédiée à l'Ange, datée de 1261 (le village de San Raphaeau tira son nom de cette dédicace) attestant d'une dévotion bien plus ancienne encore.

A Fréjus, diocèse dont dépendait Saint-Raphaël, on retrouva un missel du début du XIIIème siècle qui comportait une "messe de Saint-Raphaël" qui était célébrée le 6 octobre.

Dès 1400, la fête du Saint était entrée dans la liturgie et dans le calendrier de nombreux diocèses et ce n'est que le concile Vatican II, en 1963, qui, retouchant le calendrier liturgique, réunit les fêtes des trois Archanges en une seule célébration fixée au 29 septembre.

Extrait d'un article de Robert Jammes en date du 16 septembre 1986

L'histoire du jeune Tobie

Tobie est un jeune Israélite captif à Babylone, qui est resté fidèle à son Dieu au milieu de la lâcheté générale qui a porté le grand nombre à adorer les idoles.

Il réconforte ses compatriotes et malgré les ordres du tyran, il ensevelit leurs morts pendant la nuit.

Il a perdu accidentellement la vue, et il se trouve dans le besoin.

Gabélus de Ragès qu'il a assisté autrefois, lui doit une somme d'argent qu'il pourrait réclamer.

Mais, comment risquer son jeune fils, tout seul, dans un voyage si long et si périlleux ?

Or, il se présente un homme qui paraît digne de confiance et qui s'offre à lui servir de guide.

Avec lui, le jeune Tobie part pour Ragès à travers la vallée du Tigre et à travers les montagnes. Le voyage est fécond en péripéties et Azarias sauve la vie de son jeune ami.

Suivant ses conseils, Tobie emporte le foie et le fiel d'un gros poisson qu'il a capturé ; il épouse Sara, la fille de son riche parent Raguel ; il entre en possession de la dette de Gabélus.

Quand les voyageurs sont de retour à Ninive, où Tobie commençait à se désespérer, le fiel du poisson, appliqué sur les yeux du vieillard lui rend la vue.

Emus de tant de bienfaits, Tobie et son fils offrent à Azarias la moitié de leurs biens. Le mystérieux guide se fait alors connaître : il est l'Archange Raphaël, un des sept qui se tiennent devant le Seigneur ; il a été chargé par Dieu de noter toutes les bonnes actions de Tobie, sa fidélité, sa charité, sa patience, et de l'en récompenser.

Extrait du Calendrier Catholique, Calvet et Martin

Autre version de l'histoire du jeune Tobie :

Tobie et l'Archange Raphaël

L'histoire de la mission dévolue à Saint Raphaël (de l'Hébreu RaphaEL : remède de Dieu) se trouve dans la Bible, précisément dans le "livre de Tobie".

Ecrit au IIIème siècle avant J.C en araméen, cet ouvrage, traduit par la suite en hébreu puis en grec poursuit un but précis : montrer que Dieu met à l'épreuve les hommes, les soumet aux douleurs et à l'humilité, mais récompense toujours les bons, au terme de ces tourments.

La conclusion est claire : il faut toujours se soumettre à la providence de Dieu qui n'abandonne jamais le juste.

Tobie, fils de Tobit, un juif de la tribu de Nephtalie fait prisonnier par Salmanazar en 720 avant J.C et vivant désormais à Ninive, est chargé par son père qui sent sa fin proche, de retrouver son oncle qui vit à Rages dans la Media à 500 kilomètres de là.

Il doit lui réclamer une somme d'argent prêtée par Tobit vingt ans auparavant, du temps de sa splendeur, qui sera bien utile à la famille aujourd'hui dans la misère et qui servira à soulager un peu la peine du pauvre Tobit devenu aveugle.

Avant de se mettre en chemin, Tobie fait la connaissance miraculeuse de celui qui sera son ange gardien et qui se cache sous les traits d'un jeune homme.

L'Archange (c'est bien lui) lui sauve la vie tout d'abord, alors que se lavant dans le Tigre, Tobie va se faire dévorer par un immense poisson.

Tobie tue le poisson et Saint Raphaël lui conseille d'en garder le fiel, le coeur et le foie "qui serviront plus tard à guérir la vue de son père".

En chemin, l'Archange incite Tobie à se marier avec Sara, fille de Raguel. Possédée par le démon Asmodée, bien que toujours pure, Sara a déjà eu sept maris, tous morts durant leur nuit de noces. La sincérité du sentiment de Tobie, aidé par l'Ange, met en fuite Asmodée, et le mariage a bien lieu.

Raguel couvre son nouveau gendre de bienfaits. Saint Raphaël qui a poursuivi sa route revient avec l'oncle de Tobit et le prêt qui lui fut consenti vingt ans auparavant.

Tout le monde retourne à Ninive, où Tobie, désormais riche, bien marié, véritable fils prodigue, donne à son père le médicament conseillé par Saint Raphaël.

Tobit retrouve la vue. L'Ange dévoile alors sa vraie nature et retourne au ciel, après avoir conseillé à son jeune compagnon de voyage et à son père de toujours continuer à prier et à faire le bien autour d'eux.

Symbole de l'Ange gardien, la mission de Saint Raphaël a suscité maints commentaires des pères de l'église.

Saint Thomas : "non seulement les justes, mais aussi les pêcheurs comme les fidèles, les baptisés et ceux qui ne le sont pas, tous ont leur ange gardien, guide pacifique et aimable compagnon de voyage, qui indique le bon chemin et soutient dans les moments de lassitude".

Saint-Bernard, qui voit dans l'Ange "l'avocat et le tuteur de l'homme... mes frères que les anges soient vos amis et vos confidents".

Patron et conseiller des fiancés, Saint Raphaël fut aussi (en Allemagne au Moyen Age) le patron des pharmaciens dont les devantures s'ornaient toutes d'un Ange d'or. On l'invoqua aussi pour protéger les mineurs et les personnes exerçant des métiers dangereux. Les marins de Venise lui demandaient de les protéger des tempêtes et à Florence, chaque adolescent partant en voyage se mettait sous sa protection.

Extrait d'un article de Robert Jammes en date du 16 septembre 1986

Lien à la Source

Saint Raphaël, l’archange, patron de la cité du Var
Saint Raphaël, l’archange, patron de la cité du Var
Saint Raphaël, l’archange, patron de la cité du Var

Partager cette page

Repost 0
Published by Denis CHAUTARD - dans Saint Raphaël