Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Journal de Denis Chautard
  • Journal de Denis Chautard
  • : Journal de Denis Chautard, Prêtre de la Mission de France, Retraité de l'Education Nationale, Secrétaire de l'Association d'Entraide aux Migrants de Vernon et Aumônier Catholique des personnels de la Préfecture de Police de Paris
  • Contact

Recherche

Articles Récents

19 mai 2013 7 19 /05 /mai /2013 06:24

Pape François-copie-2

Temps fort du grand rassemblement des mouvements ecclésiaux pour la fête de la Pentecôte : la veillée place Saint-Pierre avec le pape François a rassemblé plus de 250.000 fidèles, soit le double qu'annoncé. Après s'être offert un bain de foule d'une vingtaine de minutes sur la place Saint-Pierre et, pour la première fois, tout le long de la Via della Conciliazione (l'avenue qui relie le Tibre à la place Saint-Pierre), le pape a répondu à des questions posées par cinq participants au rassemblement.

"Pas d'Eglise fermée, que le Seigneur nous guide, dehors et en avant !"

Dans un long discours improvisé, le pape est d'abord revenu sur sa vocation, qu'il a reçue le 21 septembre 1953 : il a expliqué avoir voulu devenir prêtre après s'être confessé à un nouveau prêtre de sa paroisse à Buenos Aires. Le pape a ensuite longuement exhorté l'Eglise à ne pas se refermer sur elle-même car en adoptant cette attitude, elle se fait du mal.

"Imaginez une pièce fermée pendant un an, elle va sentir l'humidité et la pourriture. L'Eglise ne doit pas être une pièce fermée, elle doit sortir d'elle-même, ouvrir ses portes et aller à la rencontre des autres, parce que la foi est une rencontre avec Jésus." Aller à la rencontre de l'autre, c'est aussi se confronter à la pauvreté, a-t-il ajouté. Mais il faut devenir des chrétiens courageux. Je préfère une Eglise qui sort et qui a des accidents, plutôt qu'une Eglise fermée qui pourrit de l'intérieur !" a-t-il lancé.

"Il faut devenir des chrétiens courageux !"

Dans un discours très fort, François a plaidé pour un dialogue avec tous, y compris ceux qui ont une autre religion ou qui n'en ont pas du tout. "Ce que nous avons en commun, c'est que nous sommes tous des images de Dieu, chaque homme et chaque femme doit être libre de vivre sa confession religieuse" a-t-il déclaré.

"Ce qui est important, c'est la rencontre avec Dieu, a insisté le pape. N'ayez pas peur, il n'y a pas de problème quand on est avec le Seigneur. Comme un enfant se sent protégé avec ses parents, nous sommes en sécurité dans la main du Seigneur."

"Le Seigneur nous devance toujours, il nous attend toujours !"

Au-delà de ses conseils, le pape a aussi fait un reproche bienveillant à la foule : "Vous criez "François, François" mais où est Jésus ? C'est lui dont il faut scander le nom !". Le pape a ensuite repris une image déjà utilisée dans l'un de ses discours : il a répété que l'Eglise n'est pas une ONG, ni une organisation politique.

"La solidarité est une valeur de l'Eglise, pas la recherche de l'efficacité. L'évangélisation ne se décide pas autour d'une table : il faut vivre l'Evangile au quotidien et témoigner" a-t-il ajouté. Le souverain pontife a fustigé la mondanité spirituelle et le manque d'éthique de plus en plus présent dans la vie publique et qui fait tant de mal à l'humanité.

Le pape a conclu en invitant chacun à toujours répondre au mal par le bien, même si c'est difficile. "Il faut entrer dans la patience et le faire savoir au Seigneur".

La veillée s'est terminée avec la profession de foi prononcée par les 250.000 pèlerins présents. 

Lien à la Source

Partager cet article

Repost0

commentaires

claudine onfray 19/05/2013 08:43


un vrai vent de Pentecôte!!!!!