Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Journal de Denis Chautard
  • Journal de Denis Chautard
  • : Journal de Denis Chautard, Prêtre de la Mission de France, Retraité de l'Education Nationale, Membre de l'Association d'Entraide aux Migrants de Vernon et Aumônier de la Communauté Chrétienne des Policiers d'Ile de France
  • Contact

Recherche

Articles Récents

28 avril 2016 4 28 /04 /avril /2016 15:01
Un livre de Gilbert Delanoue, prêtre de la Communauté Mission de France

LES QUESTIONS DE MA FOI

... et quelques réponses

Préface du Père Yves Patenôtre, évêque émérite de la Communauté disponible à partir du 2 mai 2016

Présentation :

« Je suis prêtre depuis 52 ans. Membre de la Communauté Mission de France, j’ai exercé mon ministère au travail, comme conducteur de bus pendant 24 ans et j’ai aussi été curé de paroisses au Havre. Depuis mes 80 ans, je n’ai plus de ministère officiel, je rends quelques services, j’accompagne des chrétiens et j’ai des liens forts avec des familles Roms. Depuis que je suis en retraite, j’ai pris le temps de préciser des interrogations déjà anciennes et de chercher à y répondre. »
Les questions que Gilbert Delanoue aborde dans ce texte, libre et revigorant, sont souvent le fruit de son écoute de prêtre envoyé auprès des « lointains » de l’Église. « Dieu est-il un être tout-puissant qui intervient en toute choses ? » « Faut-il supplier Dieu quand on le prie ? » « Ancien et Nouveau Testament ont-ils la même façon de parler de Dieu ? » « Que faire avec certaines paroles des psaumes qui nous choquent ? » « Comment Jésus nous apporte-t-il le salut ? » « Jésus savait-il avant de mourir, qu’il ressusciterait ? » « Le Christ a-t-il voulu fonder une religion ? » « Faut-il un nouveau regard sur la famille et la sexualité ? » « Quel accueil des divorcés remariés ? »
Comme le dit Mgr Patenôtre dans sa préface « ce n’est pas une évidence de croire. Plein de questions surgissent au cœur de tout croyant. Gilbert Delanoue essaye, non pas de donner des réponses, mais de proposer un cheminement, sa propre recherche. Notre conducteur d’autobus ne va pas prendre un itinéraire défini à l’avance. Il nous invite à voyager avec lui… »

POINTS FORTS

- Des réponses simples à des questions que tout le monde se pose.
- Un livre qui témoigne d’une intense écoute des croyants, chercheurs de Dieu et non croyants.
- Une catéchèse savoureuse dans un langage accessible.

L’AUTEUR

Prêtre de la Communauté Mission de France prioritairement tournée vers les plus pauvres et les plus éloignés de l’Église, Gilbert Delanoue a été curé de paroisse au Havre. Comme de nombreux « prêtres au travail » (ou prêtres ouvriers), il a exercé un métier, celui de chauffeur de bus, pendant 24 ans. Il vit toujours au Havre, où, à 83 ans, il tisse notamment des liens avec des familles Roms.

Voici la préface de Yves Patenotre, Evêque émérite de la Mission de France :

« Bien sûr, « il est interdit de parler au conducteur ». Nous avons tous lu cet écriteau en prenant un car ou un bus. C’est une affaire de sécurité. Il ne faut pas distraire quelqu’un qui est en responsabilité de ses passagers. Mais est-il interdit au conducteur de parler à son entourage ? Là, ce n’est marqué nulle part. Il se peut en effet que, pour les mêmes conditions de sécurité, il soit autorisé à le faire …

Eh bien, figurez-vous que ce livre, c’est un conducteur d’autobus qui nous parle ! Pendant vingt-quatre ans il en a conduit des enfants, des jeunes, des adultes et des personnes du troisième ou quatrième âge ! Il en a vu passer des gens de toute sorte, de tous les milieux, pas forcément les plus aisés, avec leurs joies et leurs peines, leurs soucis et leurs espoirs. Tous étaient en chemin. Il faisait route un petit moment avec eux.

Voilà qu’au soir de sa vie, notre conducteur d’autobus, Gilbert, a justement eu envie de parler et de dire ce qui lui tient à cœur. Prêtre de la Mission de France, pendant et après ses vingt-quatre années de travail professionnel, il a été curé de paroisse dans la ville du Havre où il réside toujours. Plongé au cœur de quartiers populaires, proche de tous ceux et celles qui sont blessés par la vie ou ballottés sur les chemins, infiniment respectueux des convictions de chacune et de chacun, il a désiré exprimer le cœur de sa foi.

Ce n’est pas une évidence de croire. Plein de questions surgissent au cœur de tout croyant. Gilbert a essayé, non pas de donner des réponses, mais de proposer un cheminement, sa propre recherche, celle qui a habité toute sa vie. Dès le début nous comprenons qu’elle est née d’une rencontre essentielle : celle de Jésus. En fait, c’est Lui qui a été « le guide de sa vie ».

Nous savons bien qu’aujourd’hui les chrétiens s’efforcent de parler le langage des hommes de leur temps. Il ne s’agit pas de répéter des formules qui sont devenues incompréhensibles. L’intuition du cardinal Suhard, cet archevêque de Paris qui a été à l’origine de la Mission de France dans les années quarante, reste toujours fondamentale, originelle et originale : « Il ne s’agit pas de faire entrer les gens dans l’Église telle qu’elle est, mais de faire une Église capable d’accueillir les gens tels qu’ils sont.

Il me semble que ce livre est proposition de recherche pour tous ses lecteurs. En quelque sorte il est invitation voire provocation. Que dis-tu s’il s’agit de dire qui est ton Dieu ? Comment envisages-tu tous les mystères qui t’habitent, parce que les mystères ne sont pas d’abord dans la religion mais en toi, et autour de toi, dans le tissu des relations sociales de l’ordinaire des jours : le sens de la vie, de la mort, du mal et de l’amour ? Tout le monde est concerné et tout le temps. Et puis l’Église en tout cela ? Branchée sur le Christ et l’Évangile, est-elle porteuse de tous les espoirs du monde pour les ouvrir à l’espérance ?

Aujourd’hui, notre conducteur d’autobus ne va prendre un itinéraire défini à l’avance. Il nous invite à voyager avec lui. Il a travaillé son itinéraire. Il a étudié beaucoup de cartes. Il a beaucoup lu. Il cite ses auteurs. Surtout, il garde au cœur les visages de tous ceux et celles qu’il a côtoyés. Et il voudrait leur proposer, en forme de témoignage, la rencontre d’un autre Visage. Celui dont nous parle souvent le Pape François : celui de Jésus, visage de la miséricorde du Père. »

+ Yves Patenotre

Pour commander le livre

Partager cet article

Repost 0
Published by Denis CHAUTARD - dans Mission de France
commenter cet article

commentaires