Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Journal de Denis Chautard
  • Journal de Denis Chautard
  • : Journal de Denis Chautard, Prêtre de la Mission de France, Retraité de l'Education Nationale, Secrétaire de l'Association d'Entraide aux Migrants de Vernon et Aumônier Catholique des personnels de la Préfecture de Police de Paris
  • Contact

Recherche

Articles Récents

29 mars 2020 7 29 /03 /mars /2020 15:16
Des chrétiens « confinés » et des prêtres « en danger » !

J’aime beaucoup cet adage de saint Augustin : « Avec vous je suis chrétien et pour vous je suis évêque ! » que je traduirai pour mon compte par « Avec vous je suis chrétien et pour vous je suis prêtre ! »

Prêtres séculiers (« dans le siècle ») nous ne sommes pas des ermites !

« Les prêtres vivent avec les autres hommes comme avec des frères. » « S’ils sont mis à part au sein du Peuple de Dieu, ce n’est pas pour être séparés de ce peuple, ni d’aucun homme quel qu’il soit » (Presbyterorum Ordinis Chapitre 1er § 3 - Concile Vatican II)

Nous n’avons pas pour vocation à célébrer la messe seuls, confinés, même si la messe « en solitaire » peut avoir un profond sens mystique (cf « la messe sur le monde » de Teilhard de Chardin). Nous n’avons pas pour vocation de priver nos communautés d’Eucharistie et peut-être encore moins - en ce temps du Carême - du sacrement du Pardon qui est – depuis les premières communautés Chrétiennes – le signe éminent de la conversion et de l’accueil de la miséricorde du Seigneur pour vivre pleinement sa Pâque !

Nous n’avons pas pour vocation à nous filmer en train de battre la ville déserte munis du Saint Sacrement pour bénir les rues et les maisons et chercher à compenser l’absence de culte et d’Eucharistie !

Attention au risque de pratiquer un « sacré » de substitution !

Désormais par son incarnation, sa vie, sa passion, sa mort et sa résurrection Jésus nous apprend que le sacré, le temple de l’Esprit c’est « l’Homme » ! Les sacrements de l’Eglise permettent aux chrétiens comme à tous les hommes de grandir autant en humanité qu’en sainteté !

Bien entendu les moyens de communication actuels, Internet et les réseaux sociaux favorisent des liens sans lesquels ce ne serait que désert et vide !

Mais il ne faut pas nous y tromper : nous sommes dans un carême de manque et de privation ! Cette période du carême propice à retourner à Dieu en développant la Prière, le Pardon et le Partage nous laisse un goût amer ! Alors que la Prière, le Pardon et le Partage sont les piliers du « vivre ensemble » pour les Chrétiens !

D’autant plus difficile à vivre que nous ne pouvons qu’accepter, et même assumer ces privations et ces manques cruels !

Profitons de cette période pour approfondir nos chemins spirituels : reconnaitre humblement nos manques, les accepter honnêtement, pour mieux désirer vraiment les dons de la Vie et de l’Esprit !

La grande tradition de l’Eglise atteste que la « communion de désir » lorsqu’elle est vécue avec une foi authentique apporte de vrais fruits aussi précieux qu’une communion réelle !

La grande tradition de l’Eglise atteste que la table de la Parole et que la Table de l’Eucharistie sont les tables du partage avec les pauvres et celles du « Service de l’Homme » !

A l’issue de cette période nous serons d’autant mieux préparés pour vivre ce passage de Pâques : « de la mort à la Vie » !

Belle route du Carême !

Bien fraternellement

 

Denis Chautard

Prêtre de la Mission de France à Vernon (Eure)

Partager cet article

Repost0

commentaires