Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Journal de Denis Chautard
  • Journal de Denis Chautard
  • : Journal de Denis Chautard, Prêtre de la Mission de France, Retraité de l'Education Nationale, Secrétaire de l'Association d'Entraide aux Migrants de Vernon et Aumônier Catholique des personnels de la Préfecture de Police de Paris
  • Contact

Recherche

Articles Récents

21 août 2012 2 21 /08 /août /2012 07:00

Bartolomew I

 

Bartholomaios Ier dénonce une augmentation de l'intolérance dans le monde. Une info du site Zenit.org, le 17 août 2012. Le patriarche œcuménique de Constantinople, Bartholomaios Ier, exprime sa préoccupation face à l’augmentation de la violence dans le monde et appelle à la paix, dans un communiqué du 14 août 2012 publié sur le site du patriarcat.

Pour le patriarche, le « phénomène de l’intolérance », non seulement « menace la stabilité du monde et la paix », mais également « constitue une négation de la dignité humaine ».

« Assassinats entre races, génocide, nettoyage ethnique, antisémitisme, destruction de lieux de culte, constituent des actes barbares qui doivent être publiquement dénoncés, surtout lorsqu’ils se cachent sous le voile de la religion », ajoute-t-il.

Confiant sa « profonde préoccupation » pour le conflit en Syrie, Bartholomaios Ier appelle toutes les parties impliquées à déposer les armes et à permettre aux initiatives humanitaires d’aider la population. Des bilans font état de 20.000 morts, dont une grande partie de civils, depuis le début du conflit en 2001.

Le patriarche exprime également sa préoccupation pour le Nigeria et le Soudan, lieux d’affrontements entre chrétiens et musulmans, rappelant que les tensions religieuses ne peuvent être surmontées qu’ « en promouvant l’amour pour son prochain comme l’expression du lien qui unit tous les êtres humains ».

« La solution de ces conflits exige le dialogue avant tout », souligne le patriarche, ajoutant que le dialogue représente « davantage qu’une meilleure compréhension ou une tolérance des différences », il est « l’essence de la réconciliation et du renouveau ».

C’est pourquoi il appelle les leaders religieux à « travailler ensemble, à travers le dialogue, pour répandre la paix de Dieu dans le monde » et les organisations internationales et tous les hommes de bonne volonté à « contribuer au triomphe de la paix sur la guerre et la haine ».

 

Partager cet article

Repost0

commentaires