Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Journal de Denis Chautard
  • Journal de Denis Chautard
  • : Journal de Denis Chautard, Prêtre de la Mission de France, Retraité de l'Education Nationale, Membre de l'Association d'Entraide aux Migrants de Vernon et Aumônier de la Communauté Chrétienne des Policiers d'Ile de France
  • Contact

Recherche

Articles Récents

9 août 2011 2 09 /08 /août /2011 08:48

« Accueillir les divorcés, l'Evangile nous presse ! »

 

Divorcés 

 

C'est autour de ce thème (titre d'un de ses livres qu'une soixantaine de personnes se sont retrouvées le vendredi 3 juin 2011 à l'Espace Nétreville pour une conférence-débat avec Guy de Lachaux.

Celui-ci, prêtre dans le diocèse de l'Essonne, chemine depuis longtemps avec des groupes de divorcés. C'est auprès d'eux qu'il a découvert la force de l'Evangile, la puissance de la Parole de Dieu qui guide, qui console et qui guérit.

 

En 2008, on a recensé 265.000 mariages et 132.000 divorces soit un divorce pour deux mariages et c'est pourquoi l'Eglise ne peut abandonner tous ces gens au bord du chemin.

Le divorce est comme un séisme dans une vie, c'est une immense souffrance qui peut déstructurer l'individu et le conduire à s'isoler (problèmes matériels, affectifs, vie sociale ...).

Partant de ces constatations, Guy de Lachaux propose de lancer 6 défis à l'Eglise.

 

1er  défi : accueillir les divorcés. Tout simplement. Tous sont formels : c'est une rencontre, une main tendue, un événement fortuit qui les aide à s'en sortir.

 

Il faut savoir les écouter, les accueillir et cheminer avec eux à la manière de Jésus à Emmaüs.

 

2ème défi : Aider à se reconstruire. Nous ne sommes pas psychothérapeutes, mais nous, chrétiens, avons un savoir-faire de rencontre, d'écoute, de partage en équipes.

Nous avons à notre disposition un trésor, la Parole de Dieu, qui possède une

formidable force de guérison.

Des groupes de parole peuvent permettre qu'un chemin de deuil devienne chemin d'avenir.

 

3ème défi : les divorcés ou séparés peuvent-ils vivre de façon vraie un temps de prière autour d'un remariage ? Oui, sans qu'il s'agisse d'un simili-mariage.

Avancer ensemble avec l'aide d'un couple accompagnateur formé pour cette démarche. Les temps de prière disent : « on n'efface pas la vie antérieure mais

Dieu est là au coeur de notre amour, avec sa miséricorde ».

 

4ème défi : on ne peut pas condamner quelqu'un à vivre sans les sacrements.

On devrait étudier la possibilité d'une réintégration sacramentelle au bout

d'un certain temps de cheminement.

C'est un défi humain et un défi de la pensée théologique.

 

5ème défi : repenser complètement la Pastorale du Mariage.

Guy de Lachaux pense que Ie sacrement est bradé et que l'Eglise accepte toutes les ambiguïtés. Il faudrait mettre sur pied un catéchuménat du mariage.

 

6ème  défi : nous ne pouvons pas croire en Dieu foyer d'amour et accepter la débâcle de l'Amour. Les chrétiens devraient être en première ligne pour la réussite des couples et de l'amour. C'est après un temps de questions d'échanges et de témoignages que Guy de Lachaux s'en est allé : saurons-nous relever ces défis ?

 

Chantal BOUGNÈRES

Equipe Diocésaine d’Evreux de la Pastorale Familiale

 

Église d'Évreux n° 14 du 11 juillet 2011

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Denis CHAUTARD
commenter cet article

commentaires