Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Journal de Denis Chautard
  • Journal de Denis Chautard
  • : Journal de Denis Chautard, Prêtre de la Mission de France, Retraité de l'Education Nationale, Membre de l'Association d'Entraide aux Migrants de Vernon et Aumônier de la Communauté Chrétienne des Policiers d'Ile de France
  • Contact

Recherche

Articles Récents

6 février 2013 3 06 /02 /février /2013 09:30

bar-l-escale-havre

Prendre un verre ou déjeuner entre amis, témoigner d'une expérience et lire un texte d'Évangile ou encore rédiger son premier cv : rendez-vous à L'Escale, un bar-brasserie atypique qui porte discrètement le message de l'Église au plus près du quotidien et des habitants du Havre.

 

Place Saint-Vincent-de-Paul à deux pas de la plage du Havre, le bar-brasserie L'Escale a changé de propriétaire. Rouvert en août 2012, il poursuit son activité, classique, de service de boissons et de restauration de qualité, tout en offrant un petit supplément de sens : accueil, écoute, respect, bienveillance sont les maîtres mots de l'établissement. Depuis le 24 octobre, jour de son inauguration officielle en présence de Mgr Jean-Luc Brunin, évêque du Havre, L'Escale organise des partages autour de sujets d'actualité ponctués d'éclairages bibliques, des rencontres en faveur de l'emploi des jeunes, des soirées détente, des concerts, etc. Un large programme ouvert à tous, jeunes et moins jeunes, catholiques ou non. « L'idée est née d'une intuition profonde : porter le message de l'Église dans le monde, montrer un visage souriant de l'Église, annoncer le Christ en actes », explique Dominique Mabille, diacre permanent pour le diocèse du Havre et président de l'association havraise Le Parvis des gentils, en charge de l'animation du lieu.

L'idée voit le jour en 2011, à la suite d'un « café-théo » mensuel proposé aux Jeunes professionnels (JP) du Havre. Le diacre, également aumônier des JP, sollicite Grégoire Lihoreau, 24 ans, aujourd'hui vice-président de l'association Le Parvis des gentils : « j'ai tout de suite été enthousiaste ! Avoir la foi n'est pas ringard. On peut l'affirmer en dehors des mouvements et services d'Église ». Le projet reçoit le soutien et les encouragements de Mgr Michel Guyard, alors évêque du Havre, puis de Mgr Brunin. Une équipe se constitue : trois chefs d'entreprise, deux jeunes professionnels et un étudiant s'investissent pleinement. Le café-bar L'Escale, le lieu même où quelques catholiques aiment à se retrouver après la messe, est peut-être à vendre. Le 25 décembre 2011, le gérant confirme la bonne nouvelle : il cherche un repreneur. Quel beau cadeau de Noël ! Puis, par le biais de la chambre de commerce, l'équipe rencontre Emmanuel qui recherche une place de gérant. « Nous nous sommes plus tout de suite. C'est un très bon cuisinier, c'est très important pour nous. Il s'agit de proposer une prestation de qualité et de présenter l'établissement sous son meilleur jour, un peu comme on a servi le meilleur vin à Cana », souligne Dominique Mabille, qui relève que le prénom du gérant signifie « Dieu avec nous ».

 

Une aventure de la Nouvelle Evangélisation

« Aujourd'hui, je suis venu déjeuner à L'Escale avec quatorze collègues de bureau. Le café ne présente aucun signe extérieur religieux. C'est un endroit neutre, de partage et d'écoute, ouvert à tous », indique le vice-président du Parvis des gentils qui laisse Dominique Mabille poursuivre en évoquant les pèlerins d'Emmaüs (Luc 24, 13-33), l'accompagnement « incognito » de Jésus, sa révélation dans une auberge. L'ouverture de L'Escale favorise le dialogue avec les non-croyants et s'inscrit dans une « pastorale d'accompagnement, d'engendrement à la foi ». Le « Café théo », chaque quatrième mercredi mois, affiche complet. Temps de libres échanges et de partages d'expériences, il se conclut avec un texte d'Évangile. Près de quarante personnes participent : jeunes croyants ou non, personnes venues boire un verre qui rejoignent l'animation, posent une question, lisent l'Évangile !

Les témoignages se succèdent, bouleversent les acteurs du projet, les conforte dans leur intuition première. Ainsi, cette dame qui a trouvé « formidable » le texte biblique partagé car il l'a touchée personnellement, cette personne venue à la messe pour la première fois depuis trente ans, ce jeune athée « qui croit quand même un peu », ou encore ce chef d'entreprise non-croyant qui donne son temps à « L'Escale emploi » (les mercredis soirs), accompagne des jeunes aux débuts de la vie active et qui s'exclame : « quand mes parents vont savoir que j'aide l'Église, ils vont être fous de joie ! ». Déjà reconnu comme un « outil de travail », L'Escale est rejointe par des mouvements et services d'Église comme les Associations Familiales Catholiques par exemple, qui trouvent en ce lieu un bel espace de débats. Ponctuée de signes, jusque dans l'enseigne de l'établissement « L'Escale », un lieu où l'on dépose son sac et où on refait le plein, l'aventure montre, selon Dominique Mabille « que l'Église est capable d'aller au-devant des gens, au-devant du monde. Elle nous invite à vivre notre rôle diaconal. Un jour peut-être au regard de la qualité et de la bienveillance des personnes reconnaîtront le Christ, ici, mais cela ne nous appartient pas ».

 

Prochaines activités à L'Escale

 

Permanence écoute : tous les soirs de 18 h 00 à 21 h 00

Escale emploi : tous les mercredis soirs de 19 h 00 à 21 h 00

Café théo jeunes : 4ème mercredi du mois à 20 h 30

Café théo seniors : 4ème jeudi après-midi du mois

Café tricot : 1er lundi du mois de 14 h 00 à 16 h 00

               Jeux de société : 2ème dimanche du mois

 

Florence de Maistre

 

Lien à la Source

Partager cet article

Repost 0
Published by Denis CHAUTARD - dans diocèse
commenter cet article

commentaires

Caffet 06/02/2013 23:16


On croit rêver!...


Ce que nous aurions pu faire à Pont-Audemer au temps de la Conférence St Vincent de Paul, ce que nous pourrions faire maintenant avec Ponto Solid'Air (mais sans la connotation catho... ce qui
n'empêche pas de pratiquer l'accueil, l'écoute et d'agir en Chrétien sans le dire), si seulement "on" nous faisait confiance...


Bel exemple de "SOLID'CHARITE" audacieuse!...  


Jean-Marc Caffet