Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Journal de Denis Chautard
  • Journal de Denis Chautard
  • : Journal de Denis Chautard, Prêtre de la Mission de France, Retraité de l'Education Nationale, Secrétaire de l'Association d'Entraide aux Migrants de Vernon et Aumônier Catholique des personnels de la Préfecture de Police de Paris
  • Contact

Recherche

Articles Récents

28 novembre 2020 6 28 /11 /novembre /2020 07:59
COMMUNIQUÉ DE MGR GUY DE KERIMEL, Evêque de Grenoble

Frères et sœurs,  
Hier, le Premier ministre a confirmé la jauge de 30 personnes par messe jusqu’à nouvel ordre. Cette décision nous est incompréhensible et semble bien arbitraire ; elle met une nouvelle fois notre patience à rude épreuve. Un référé a été déposé dès ce matin par le président de la Conférence épiscopale, et Mgr de Moulins-Beaufort doit rencontrer le Premier ministre dimanche. Nous restons donc mobilisés pour le respect des libertés fondamentales : la gestion des diverses crises que traverse notre monde a tendance à les rogner. 
 Cependant, dans cette période éprouvante, n’oublions pas ceux que le virus atteint plus ou moins gravement, ceux qui sont menacés de perdre leur emploi, ceux qui se retrouvent dans une grande précarité, ceux qui vivent dans la grande angoisse du lendemain, qui ne mangent pas à leur faim, qui n’ont pas de toit pour dormir. N’oublions pas les droits fondamentaux de tous ceux qui sont atteints fortement dans leur dignité. Notre combat pour la pleine liberté de culte serait incompréhensible lui-même s’il n’était pas totalement solidaire de tous ceux qui sont éprouvés par les crises. Ne soyons pas une Eglise autoréférencée, mais une Eglise au cœur du monde, une Eglise engagée pour le bien de tous et la dignité de toute personne humaine. La liberté de culte est à situer dans les droits fondamentaux qui constituent le bien commun d’une société. 
 En attendant et pour ce premier dimanche de l’Avent, il nous faudra nous adapter à cette jauge de 30 personnes et ce quels que soient la taille de nos églises et le nombre de pratiquants habituels et continuer à être exemplaires dans le respect des gestes barrières face à la menace sanitaire sérieuse qui perdure. (…)
Malgré la situation, entrons généreusement dans ce temps de l’Avent en continuant à nous enraciner dans la Parole de Dieu. Dans cette marche vers Noël, continuons à grandir dans la Foi, l’espérance et la charité et restons unis les uns aux autres en nous portant fraternellement dans la prière et demandons à la Vierge Marie de nous libérer de cette pandémie. Je vous invite à une neuvaine de prière, par l’intercession de Marie Immaculée, pour demander la fin de la pandémie.  
« Levez les yeux et regardez ! » (Jean 4, 35) ; « Relevez la tête, car votre rédemption est proche » (Luc 21, 28) : sachons voir plus haut et plus loin, c’est ainsi que nous pourrons remplir notre mission en ce monde.  
 
† Guy de Kerimel 
Évêque de Grenoble-Vienne 
Le 27 novembre 2020
 
 
Lien à la Source

Partager cet article

Repost0

commentaires

nanipeinture 28/11/2020 13:12

Bonjour Père Denis,
Au debout j'ai suivi un peu cette clameur des réseaux sociaux qui demandaient aux évêques de prendre la parole. C'est vrai, c'est presque scandaleux que dans un pays libre on sente que les chrétiens, catholiques doivent un peu être ballonnés sans rien dire en laissant à l'état de gouverner notre foi, et ce besoin des sacrements. Puis, je me dis, que cela qui est en soit mal de la part de l'état, Jésus peut le transformer en bien. Revivre la soif et la faim de Dieu. Se rendre plus amplement compte que nous portons en nous cette présence qui parfois nous échappe. Dieu est dans notre cœur. Penser combien certains saints on été privés de cette communion et persécutés et ils sont grandi et faire grandir les autres à partir de cette présence de Dieu dans leur cœur. Je pense à Saint Jean de la croix dans son cachot de Tolède. Maltraité par ses frères et isolé dans une pièce ou il ne pouvait pas même s'allonger et il était petit de taille ! Et toutes ses poésies sorties comme une source de l'eau VIVE au milieu de sa souffrance. Alors, je crois que c'est bien que les évêques et l'archevêque de Paris prenne les choses en mains et nous que nous soyons dans la prière et comme cet enfant du Psaume 131.
Voilà ce que je pense. Je vous souhaite encore une belle entrée dans l'Avent et j'ai mis votre lien pour venir vous lire et vous commenter. Que l'enfant Jésus de Noël nous comble et vous comble de sa Joie. Je vous remercie encore de ce que vous avez laissé au Seigneur d'être. ana = nanipeinture