Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Journal de Denis Chautard
  • Journal de Denis Chautard
  • : Journal de Denis Chautard, Prêtre de la Mission de France, Retraité de l'Education Nationale, Membre de l'Association d'Entraide aux Migrants de Vernon et Aumônier de la Communauté Chrétienne des Policiers d'Ile de France
  • Contact

Recherche

Articles Récents

30 mai 2015 6 30 /05 /mai /2015 07:20
Deux lycéens français présentent leur travail de recherche au pape François

Baptiste et Édouard, deux élèves de première, ont choisi de réaliser leurs travaux personnels encadrés (TPE) sur l’influence de l’Église catholique en France. Après avoir rencontré plusieurs personnalités politiques, médiatiques et religieuses, ils iront présenter leur travail le 11 juin au pape François.

17 ans et du culot. Baptiste et Edouard ne sont qu’en classe de première mais ils n’ont peur de rien. Dans le cadre de leur épreuve de TPE (Travaux Personnels Encadrés) qui porte sur l’influence de l’Eglise catholique en France, ils ont contacté de multiples personnalités de tous bords qui leur ont accordé des entretiens: Jean-Luc Mélenchon, José Bové, Nicolas Sarkozy, Bruno Gollnisch, Stéphane Bern, Mgr Podvin, le Père Grosjean... Cerise sur le gâteau: les deux amis, catholiques pratiquants, ont même obtenu une audience privée avec le pape François le 11 juin pour lui présenter leur travail!

Comment ces deux jeunes gens ont-ils réussi à mener à bien ce projet, d’une ampleur inhabituelle pour un TPE de Première? «On ne s’attendait pas à ce que ça prenne autant d’ampleur», répond Edouard, «mais on a trouvé très peu de choses en faisant des recherches. Donc on s’est dit qu’on n’avait rien à perdre et on a décidé d’aller chercher les gens nous-mêmes». «On a gravi tous les échelons, passé toutes les étapes administratives pour obtenir des entretiens», continue Baptiste.

Edouard et Baptiste lors de leur rencontre avec Nicolas Sarkozy. Photo fournie par les deux lycéens.

Plus de 25 rendez-vous à Paris et à Strasbourg plus tard, les lycéens ont bouclé et rendu leur travail; leur reste l’audience avec le pape François, point d’orgue de leur projet. Un rendez-vous qu’ils ont obtenu par l’intermédiaire du cardinal Barbarin, qui a relayé leur demande auprès du Vatican. «Ce qu’on va dire au Pape, c’est que l’Eglise française n’est pas morte, que beaucoup de jeunes Français désirent s’engager. Le bateau de l’Eglise est fragile, certes, mais il navigue depuis 2000 ans déjà!» s’exclame Baptiste, approuvé par Edouard qui ajoute: «On ne va pas voir le pape que pour nous, mais aussi pour toute notre communauté».

«Une aventure extraordinaire»

«Ils y vont au culot et ça marche parce qu’ils sont super jeunes, enthousiastes et sympathiques», analyse un adulte qui a côtoyé Baptiste et Edouard durant leur travail. Mêmes échos du côté du proviseur du lycée Saint-Bonnet de Galaure, Benoît Murys: «L’investissement de Baptiste et Edouard est hors norme. Ils ont entrepris des démarches assez exceptionnelles en se débrouillant seuls. Chapeau! J’éprouve un grand sentiment de fierté, et j’attends avec impatience leur retour du Vatican, afin qu’ils fassent profiter les autres élèves de leur aventure.»

«Sans vouloir m’avancer, je pense que le jury va valoriser ce travail hors pair», continue le directeur. Pourtant, les deux jeunes garçons affirment qu’à leurs yeux, «la note est très secondaire»; «on a fait ça par plaisir, ça nous a fait vibrer et c’est ça l’essentiel», déclare Baptiste. «C’était une aventure extraordinaire qui nous a permis de nous créer un réseau fantastique, de donner la parole à ces personnalités et surtout de découvrir qu’on était capable d’avoir autant de culot!» conclut Edouard.

Aude Bariéty

Lien à la Source

Partager cet article

Repost 0
Published by Denis CHAUTARD - dans jeunes
commenter cet article

commentaires